Discussion:
Liaison Terre réseau BT - Terre des masses de son installation
(trop ancien pour répondre)
romain
2010-08-10 13:33:58 UTC
Permalink
Bonjour à tous,

ma question porte sur la possibilité de faire modifier la Terre des
masses de son installation électrique.
Est-il vrai que l'on peut demander à EDF de raccoder leur Terre du
neutre à la Terre des masses de notre installation ?
Ce raccordement serait effectué en amont du DDR.
Je croyais jusqu'à présent qu'EDF ne distribuait pas sa Terre, cela
est-il toujours vrai ?
Si cette possibilité existe vraiment cela aurait pour conséquence de
modifier son schéma de liaison à la Terre pour passer du régimme TT à
TN-S, non ?

D'avance, je vous remercie pour votre réponse.
Itacurubi
2010-08-10 19:37:27 UTC
Permalink
Post by romain
ma question porte sur la possibilité de faire modifier la Terre des
masses de son installation électrique.
c'est quoi ce charabia !
VieuxGeo
2010-08-11 08:14:48 UTC
Permalink
Post by Itacurubi
Post by romain
ma question porte sur la possibilité de faire modifier la Terre des
masses de son installation électrique.
c'est quoi ce charabia !
C'est vrai qu'on ne comprend pas des masses cette question trop terre à
terre.
--
VieuxGeo ASVD * <http://goctruc.free.fr/>
* Amateur Sans Valeur Décelable
disco67
2010-08-11 08:19:57 UTC
Permalink
Post by VieuxGeo
Post by Itacurubi
Post by romain
ma question porte sur la possibilité de faire modifier la Terre des
masses de son installation électrique.
c'est quoi ce charabia !
C'est vrai qu'on ne comprend pas des masses cette question trop terre à
terre.
Je crois surtout que cette personne etait en hibernation depuis au
moins......pfff me rapelle plus combien de douzaines d annees ..... :-Z
8-o
romain
2010-08-11 11:45:58 UTC
Permalink
Mais si, vous m'avez compris ...

Je reprends :

Le SLT du réseau public est TT.
Normalement, nos installations domestiques ont un SLT en TT également.

Peut-on choisir un SLT TN pour son installation ?
(Je cite la nf c 15-100 :
- N = liaison électrique directe des masses au point de l'alimentation
mis à la terre (en courant alternatif, le point
mis à la terre est normalement le point neutre ou, si un point neutre
n'est pas disponible, un conducteur de
phase).

Ce qui revient donc, en language courant, à demander à EDF de
distribuer sa terre jusqu'au tableau électrique du client.

Donc, par exemple, est-ce que je peux contacter EDF pour leur demander
un devis d'alimentation pour mon futur pavillon en précisant :
- puissance demandé 9 kVA
- branchement monophasé + terre du réseau jusqu'au tableau électrique.

Si cela est possible, quels sont les critères techniques et
réglementaires à respecter pour ce faire ?

Merci pour vos réponses.
Itacurubi
2010-08-11 12:25:15 UTC
Permalink
Post by romain
Mais si, vous m'avez compris ...
pas tout à fait, je ne vois pas bien l'intérêt d'une telle manip (
financier ? technique ? sécuritaire ? )

D'un point de vue financier en supposant un TN-C le gain sur les câbles
PE ( pour une install domestique ) sera largement enfoui sous le surcoût
des protections ( DJ ou fusibles HPC , un TN-S n'apporte même pas de
gain sur les câbles.

Alors technique ? mais je là ne vois pas en quoi un TN-C ou TN-S serait
meilleur qu'un TT ? le TN-S aurait un petit avantage sur le TN-C sur le
câblage des appareils conçus pour du TT ....

Sécuritaire ? en domestique un TN-C ou TN-S sera de toutes façons moins
sécuritaire qu'un TT , déjà a cause des forts courants engendrés par un
défaut (risque d'incendie , explosion ) , la non vérification
systématique de l'appareillage par du personnel qualifié , et
l'utilisation probable d'appareils de faible pouvoir de coupure ( a
moins de mettre partout de grosses pancartes jaune fluo : " Attention
ici régime TN "

il existe peut être une bonne raison mais je ne vois pas .
romain
2010-08-12 22:51:08 UTC
Permalink
Post by Itacurubi
Post by romain
Mais si, vous m'avez compris ...
pas tout à fait, je ne vois pas bien l'intérêt d'une telle manip (
financier ? technique ? sécuritaire ? )
D'un point de vue financier en supposant un TN-C le gain sur les câbles
PE ( pour une install domestique ) sera largement enfoui sous le surcoût
des protections ( DJ ou fusibles HPC , un TN-S n'apporte même pas de
gain sur les câbles.
Alors technique ? mais je là ne vois pas en quoi un TN-C ou TN-S serait
meilleur qu'un TT ? le TN-S aurait un petit avantage sur le TN-C  sur le
câblage des appareils conçus pour du TT ....
Sécuritaire ? en domestique un TN-C ou TN-S sera de toutes façons moins
sécuritaire qu'un TT , déjà a cause des forts courants engendrés par un
défaut (risque d'incendie , explosion ) , la non vérification
systématique de l'appareillage par du personnel qualifié , et
l'utilisation probable d'appareils de faible pouvoir de coupure ( a
moins de mettre partout de grosses pancartes jaune fluo : " Attention
ici régime TN "
il existe peut être une bonne raison mais je ne vois pas .
Merci pour votre réponse.

J'avais déjà posté une réponse à la votre cet après-midi mais je ne la
vois pas apparaitre, je reprends donc ...

Au départ c'est un ami et voisin qui est radio amateur qui m'a posé la
question que je vous pose.
Il vient de déménager et doit entièrement refaire son appartement,
installation électrique comprise.

Dans son club de radio amateur un "gourou des terres" rabâche à qui
veut bien l'entendre qu'il faut des "terres" de super qualité pour
avoir une installation radio également de super qualité.

Dans le courriel que mon ami m'a envoyé, il me cite une partie du
courriel qu'il a reçu de ce gourou.
Ce gourou y cite à son tour deux extraits du livre "Parasites et
perturbations" tome 4 d'Alain Charoy - Ed. Dunod pour justifier le
bien fondé d'un SLT TN pour son installation, les voici:
Page 56
"le régime de neutre TT viole l'exigence de réseau de terre unique. Le
risque principal pour l'usager est la destruction de matériel
électrique en simple isolation : La ddp entre neutre et masses
pourrait atteindre plusieurs dizaines de kilovolts... [-]... désormais
EDF accepte de relier la terre du neutre à celle des masses des
nouvelles installations : il suffit de le demander"
page 57
"Une solution à peu près idéale serait de connecter, comme dans la
plupart des pays, le neutre à la terre des masses, en amont du
disjoncteur différentiel .....................Pourquoi ce raccordement
est-il si rare ? Tout d'abord il est illégal en France puisque le
régime TT y est théoriquement obligatoire en distribution publique BT.
La plupart des agences de distribution EDF acceptent de tirer un câble
de terre (TN-S depuis le poste), mais en punition l'abonné est invité
à en payer la pose".

Voilà le point de départ du fil qui nous intéresse.
Malheureusement, je ne possède pas ce livre pour être sur de cette
citation.
L'un d'entre vous le possède peut être.
Pour autant, je trouve l'auteur un peu léger sur ce point, il sembles
ignorer pas mal de choses sur la mise en œuvre de ce type de
modifications.

Je peux me tromper mais dans un immeuble la colonne montante "EDF" ne
comporte que des distributeurs d'étages, éventuellement les compteurs
(s'il n'y a pas de CBE dans les logements), les 3 phases + le neutre
mais il ne me semble pas que la terre du réseau EDF soit présente,
comment dans ce cas opter pour un SLT TN chez soi ... Alain Charoy n'a
pas dut souvent être confronté aux conseils qu'il prodigue !

Que pensez-vous de tout cela ?

Cordialement.
cookies
2010-08-13 08:19:51 UTC
Permalink
Post by romain
Dans le courriel que mon ami m'a envoyé, il me cite une partie du
courriel qu'il a reçu de ce gourou.
Ce gourou y cite à son tour deux extraits du livre "Parasites et
perturbations" tome 4 d'Alain Charoy - Ed. Dunod pour justifier le
Page 56
"le régime de neutre TT viole l'exigence de réseau de terre unique. Le
risque principal pour l'usager est la destruction de matériel
électrique en simple isolation : La ddp entre neutre et masses
pourrait atteindre plusieurs dizaines de kilovolts... [-]... désormais
EDF accepte de relier la terre du neutre à celle des masses des
nouvelles installations : il suffit de le demander"
page 57
Bonjour,

citer ses sources c'est bien, mais sortir un passage de son contexte, ça
l'est moins. Ce passage fait référence à l'installation d'un
paratonnerre et le risque d'amorçage entre terre et masse.
Le tome 4 fait référence au alimentation à la fourdre et aux remèdes.
Il est préférable de lire le tome 1 avant les trois suivants ;-)
Post by romain
Voilà le point de départ du fil qui nous intéresse.
Malheureusement, je ne possède pas ce livre pour être sur de cette
citation.
la citation est exacte, c'est ton interprétation qui est fausse.
Post by romain
L'un d'entre vous le possède peut être.
j'ai les 4
Post by romain
Pour autant, je trouve l'auteur un peu léger sur ce point, il sembles
ignorer pas mal de choses sur la mise en œuvre de ce type de
modifications.
Je me demande bien comment tu fais pour fonder ton jugement sur ce point.
Post by romain
Cordialement.
idem
romain
2010-08-13 10:54:22 UTC
Permalink
Merci pour ta réponse.
Post by cookies
Bonjour,
citer ses sources c'est bien, mais sortir un passage de > son contexte, ça l'est moins.
J'espère que tu auras compris que ce n'est pas moi qui sort les écrits
de Charoy de leur contexte !
Post by cookies
Ce passage fait référence à l'installation d'un > paratonnerre et le risque d'amorçage entre terre et > masse.
Le tome 4 fait référence au alimentation à la fourdre et > aux remèdes.
Il est préférable de lire le tome 1 avant les trois suivants
Donc d'après toi, si tu possède ces livres et que tu les as tous lus,
le "remède" préconisé dans le tome 4 n'est pas extrapolable dans le
cas d'un pavillon non équipé d'un paratonnerre (par exemple) ?
Ça doit surement être le cas également pour un logement collectif non
équipé d'un paratonnerre.
Post by cookies
la citation est exacte, c'est ton interprétation qui est > fausse.
Je n'interprète rien comme je te l'écris plus avant, je cite le
courriel que m'a transféré mon ami.
Post by cookies
L'un d'entre vous le possède peut être. j'ai les 4
Je n'ai pas cette chance. Ils sont peut être consultables à la
bibliothèque de la faculté, je vais me renseigner.
Sinon, tu aurais une idée pour les consulter "assez" facilement ?
Post by cookies
Je me demande bien comment tu fais pour fonder ton > jugement sur ce point.
Comme je l'écrivais précédemment, j'avais un doute concernant la
présence du conducteur de terre du réseau EDF dans les colonnes
montantes des immeubles.
D'après la documentation que je viens de consulter, EDF ne distribue
pas son conducteur de terre dans les colonnes montantes des immeubles
et ça ne date pas d'hier ! Impossible donc, pour un client, de
demander un SLT TN pour son installation électrique.
Pour les autres types de branchements individuels et/ou collectifs
(souterrains et aériens en fils nus ou torsadés) les possibilités
paraissent également très peu nombreuses.
A part le cas d'un branchement individuel neuf, les clients demandeurs
risquent fort d'être confrontés à des impossibilités techniques de
mise en œuvre.
Je me suis peut être avancé mais si Alain Charoy ne relève pas ces
difficultés dans ces écrits c'est qu'il n'a jamais été confronté à la
chose ou bien qu'il omet volontairement d'en parler !
Seuls les possesseurs dudit livre peuvent répondre à ça.

A l'occasion, sans te commander, si tu pouvais vérifier la chose.

Cordialement.
cookies
2010-08-13 12:15:15 UTC
Permalink
Post by romain
J'espère que tu auras compris que ce n'est pas moi qui sort les écrits
de Charoy de leur contexte !
oui mais tu te bases sur ça pour extrapoler des situations qui n'ont pas
de sens par rapport au texte de départ.
Post by romain
Donc d'après toi, si tu possède ces livres et que tu les as tous lus,
le "remède" préconisé dans le tome 4 n'est pas extrapolable dans le
cas d'un pavillon non équipé d'un paratonnerre (par exemple) ?
Ce n'est pas d'après moi, le texte est écrit clairement, il faut tout
lire et le relire et le relire encore. Mais en aucun cas isoler un
élément pour parler d'autre chose. C'est comme lire Camus et s'étonner
que ça n'est pas du Baudelaire.
Post by romain
Je n'interprète rien comme je te l'écris plus avant, je cite le
courriel que m'a transféré mon ami.
ta question est basée sur l'interprétation que tu fais de ce texte isolé
de son contexte. D'où ma réponse : lis les 4 Tomes avant d'extrapoler ...
Post by romain
Je n'ai pas cette chance.
14 euros les 4 sur ebay, trouvables sur Paris

Ils sont peut être consultables à la
Post by romain
bibliothèque de la faculté, je vais me renseigner.
Il y a de grande chance, c'est un best du domaine.
Post by romain
Sinon, tu aurais une idée pour les consulter "assez" facilement ?
L'acheter en occasion ou BU, il y a aussi le réseau BU, tu peux faire
venir n'importe quel livre d'une BU à une Autre.
Post by romain
Je me suis peut être avancé
oui je pense que tu t'es avancé et que tu mélanges un peu tout, un peu
comme certain étudiant à qui l'on enseigne la relativité générale et qui
s'imaginent avoir reçu le prix Nobel.

mais si Alain Charoy ne relève pas ces
Post by romain
difficultés dans ces écrits c'est qu'il n'a jamais été confronté à la
chose ou bien qu'il omet volontairement d'en parler !
Encore une fois, fais l'effort de lire la totalité des 4 Tomes (puisque
ta demande concerne le Tome 4) et tu pourras faire des remarques.
Mais tu mélanges ce qu'il est possible de faire en local industriel et
ou collectif et ce qu'il est possible de faire en local habitation
personnel.
Sinon, au plus simple, tu téléphone à EDF, ils auront l'occasion de se
détendre un peu ;-)
Post by romain
A l'occasion, sans te commander, si tu pouvais vérifier la chose.
Quel intérêt de vérifier un propos qui n'a pas de sens ou d'intérêt.
Tu me fais pensé à certain de mes étudiants qui voudraient avoir la
réponse avant de se donner du mal pour la trouver.
Post by romain
Cordialement.
idem
romain
2010-08-13 21:22:46 UTC
Permalink
oui mais tu te bases sur ça pour extrapoler des situations > qui n'ont pas de sens par rapport au texte de départ.
Décidément ... je n'extrapole rien du tout pour la troisième fois !
Je cherche seulement à apporter des réponses cohérentes à un ami radio
amateur ...
Ce n'est pas d'après moi, le texte est écrit clairement, il > faut tout lire et le relire et le relire encore. Mais en aucun > cas isoler un élément pour parler d'autre chose. C'est > comme lire Camus et s'étonner que ça n'est pas du