Discussion:
Transport de l'électricité
(trop ancien pour répondre)
val
2013-10-26 12:40:13 UTC
Permalink
Oui c'est vrai, parfois pour de trés grande distance les ligne haute
tension sont en courant continu. Installations HVDC
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courant_continu_haute_tension
Merci pour le lien.
En revanche le courant alternatif est plus facile a transformé pour
passer d'une tension a une autre, or plus ont le transporte a haute
tension moins il y a de pertes.
Voilà une chose que j'ignorais. Ce que je croyais c'est qu'on transportait le
courant à haute tension pour diminuer le diamètre et le prix des fils
conducteurs.
Si ce n'est pas trop complexe, pour quelle raison cela réduit-il les pertes ?
Le réseau transporte de la puissance (UxI) et les pertes dues à la
résistance des lignes sont en RxI^2. C'est donc intéressant d'augmenter
la tension pour diminuer les pertes. Il y a une dizaine d'années
j'avais lu que les nouvelles lignes HT en chine serait en DC. Je
suppose que la technologie actuelle pour la conversion en DC de la HT
est tout simplement meilleure qu'avant. Peut-être qu'un avantage du DC
est que l'isolation des pylônes est plus facile car on gagne un facteur
racine de 2. Un dernier point est lié à l'interconnection des réseaux
très longue distance car le 50 Hz correspond je crois à ~5000 km pour
une période et donc on a des soucis de synchro dès qu'on dépasse
quelques centaines de km. En DC on s'affranchit de ce problème et ça
peut donc justifier le DC sur des très longs réseaux. Je xposte et mets
un suivi en électrotech car là-bas tu trouveras des spécialistes de ces
questions.
Jean-Christophe
2013-10-26 19:36:33 UTC
Permalink
"val" Le réseau transporte de la puissance (UxI) et les pertes dues à la
résistance des lignes sont en RxI^2.
Et aussi en U^2/R ...
C'est donc intéressant d'augmenter la tension pour diminuer les pertes.
... donc augmenter U revient à augmenter P aussi.
Il y a une dizaine d'années j'avais lu que les nouvelles lignes HT en
chine serait en DC. Je suppose que la technologie actuelle pour la
conversion en DC de la HT est tout simplement meilleure qu'avant.
Peut-être qu'un avantage du DC est que l'isolation des pylônes est plus
facile car on gagne un facteur racine de 2. Un dernier point est lié à
l'interconnection des réseaux très longue distance car le 50 Hz correspond
je crois à ~5000 km pour une période et donc on a des soucis de synchro
dès qu'on dépasse quelques centaines de km. En DC on s'affranchit de ce
problème et ça peut donc justifier le DC sur des très longs réseaux.
Le fait est qu'avant, les conversions de tension s'effectuaient
uniquement avec des transfos, donc nécéssitaient de l'alternatif.
Aujourd'hui les techniques des semiconducteurs de puissance
permettent des conversions DC/AC auparavant impensables.



---
Ce courrier électronique ne contient aucun virus ou logiciel malveillant parce que la protection avast! Antivirus est active.
http://www.avast.com
Geo Cherchetout
2013-10-26 20:01:59 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"val" Le réseau transporte de la puissance (UxI) et les pertes dues à la
résistance des lignes sont en RxI^2.
Et aussi en U^2/R ...
Oui mais tu triches. ;-) Ton U représente la chute de tension dans les
conducteurs, pas la ddp entre conducteurs qu'évoque val dans le calcul de la
puissance « transportée ».
Philippe RAI
2013-10-28 21:51:41 UTC
Permalink
Post by Jean-Christophe
"val" Le réseau transporte de la puissance (UxI) et les pertes dues à la
résistance des lignes sont en RxI^2.
Et aussi en U^2/R ...
C'est donc intéressant d'augmenter la tension pour diminuer les pertes.
... donc augmenter U revient à augmenter P aussi.
Il y a une dizaine d'années j'avais lu que les nouvelles lignes HT en
chine serait en DC. Je suppose que la technologie actuelle pour la
conversion en DC de la HT est tout simplement meilleure qu'avant.
Peut-être qu'un avantage du DC est que l'isolation des pylônes est plus
facile car on gagne un facteur racine de 2. Un dernier point est lié à
l'interconnection des réseaux très longue distance car le 50 Hz correspond
je crois à ~5000 km pour une période et donc on a des soucis de synchro
dès qu'on dépasse quelques centaines de km. En DC on s'affranchit de ce
problème et ça peut donc justifier le DC sur des très longs réseaux.
Le fait est qu'avant, les conversions de tension s'effectuaient
uniquement avec des transfos, donc nécéssitaient de l'alternatif.
Aujourd'hui les techniques des semiconducteurs de puissance
permettent des conversions DC/AC auparavant impensables.
Il faut aussi signaler qu'un court-circuit ou une surintensité sont plus
difficiles à couper en continu. Pas de passage par 0 qui simplifie la
coupure.
Look165
2013-10-26 20:45:37 UTC
Permalink
Le problème pricipal du transport en continu réside dans l'unipolarité
des liaisons et donc des conexxions ; une s'oxyde, l'autre se réduit, ce
qui n"arrive pas dans le cas de l'AC. Les hôpitaux font les frais de ce
choix technologique.

Quant au fameux facteur, ce n'est pas racine de 2 (1,44) mais racine de
3 divisé par 2 (0866).

Synchro de quoi ? vous prenez les ingénieurs d'ERDF pour des abrutis ?
Post by val
Oui c'est vrai, parfois pour de trés grande distance les ligne haute
tension sont en courant continu. Installations HVDC
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courant_continu_haute_tension
Merci pour le lien.
En revanche le courant alternatif est plus facile a transformé pour
passer d'une tension a une autre, or plus ont le transporte a haute
tension moins il y a de pertes.
Voilà une chose que j'ignorais. Ce que je croyais c'est qu'on
transportait le courant à haute tension pour diminuer le diamètre et
le prix des fils conducteurs.
Si ce n'est pas trop complexe, pour quelle raison cela réduit-il les pertes ?
Le réseau transporte de la puissance (UxI) et les pertes dues à la
résistance des lignes sont en RxI^2. C'est donc intéressant d'augmenter
la tension pour diminuer les pertes. Il y a une dizaine d'années j'avais
lu que les nouvelles lignes HT en chine serait en DC. Je suppose que la
technologie actuelle pour la conversion en DC de la HT est tout
simplement meilleure qu'avant. Peut-être qu'un avantage du DC est que
l'isolation des pylônes est plus facile car on gagne un facteur racine
de 2. Un dernier point est lié à l'interconnection des réseaux très
longue distance car le 50 Hz correspond je crois à ~5000 km pour une
période et donc on a des soucis de synchro dès qu'on dépasse quelques
centaines de km. En DC on s'affranchit de ce problème et ça peut donc
justifier le DC sur des très longs réseaux. Je xposte et mets un suivi
en électrotech car là-bas tu trouveras des spécialistes de ces questions.
val
2013-10-26 21:51:49 UTC
Permalink
Le problème pricipal du transport en continu réside dans l'unipolarité des
liaisons et donc des conexxions ; une s'oxyde, l'autre se réduit, ce qui
n"arrive pas dans le cas de l'AC. Les hôpitaux font les frais de ce choix
technologique.
Je croyais que les hôpitaux avaient un régime du neutre en IT.
Quant au fameux facteur, ce n'est pas racine de 2 (1,44) mais racine de 3
divisé par 2 (0866).
Oui, disons qu'en AC, à puissance égale, la tension monte forcément
plus haut qu'en DC et qu'il faut dimensionner les isolateurs en
conséquence.
Synchro de quoi ? vous prenez les ingénieurs d'ERDF pour des abrutis ?
Bien sûr que non, pas la peine de monter sur vos grands chevaux vapeur
:) Je disais simplement que raccorder deux centrales sur un réseau
maillé étendu en 50Hz est une complication supplémentaire. Il me semble
que le DC s'affranchit d'une partie de ces problèmes. Maintenant si
j'ai redirigé la discussion vers fse c'est justement pour avoir vos
avis de gens qui s'y connaissent.
Look165
2013-10-26 23:24:57 UTC
Permalink
Ce qui n'empêche qu'à l'intérieur de l'hosto c'est DC pour les
équipements de surveillance.(48V je crois).
Post by val
Post by Look165
Le problème pricipal du transport en continu réside dans l'unipolarité
des liaisons et donc des conexxions ; une s'oxyde, l'autre se réduit,
ce qui n"arrive pas dans le cas de l'AC. Les hôpitaux font les frais
de ce choix technologique.
Je croyais que les hôpitaux avaient un régime du neutre en IT.
Post by Look165
Quant au fameux facteur, ce n'est pas racine de 2 (1,44) mais racine
de 3 divisé par 2 (0866).
Oui, disons qu'en AC, à puissance égale, la tension monte forcément plus
haut qu'en DC et qu'il faut dimensionner les isolateurs en conséquence.
Post by Look165
Synchro de quoi ? vous prenez les ingénieurs d'ERDF pour des abrutis ?
Bien sûr que non, pas la peine de monter sur vos grands chevaux vapeur
:) Je disais simplement que raccorder deux centrales sur un réseau
maillé étendu en 50Hz est une complication supplémentaire. Il me semble
que le DC s'affranchit d'une partie de ces problèmes. Maintenant si j'ai
redirigé la discussion vers fse c'est justement pour avoir vos avis de
gens qui s'y connaissent.
Look165
2013-10-27 12:54:56 UTC
Permalink
Excusez mon erreur, ce n'est pas racine de 2, mais racine de 2 divisé
par 2 (0.72)
Post by Look165
Ce qui n'empêche qu'à l'intérieur de l'hosto c'est DC pour les
équipements de surveillance.(48V je crois).
Post by val
Post by Look165
Le problème pricipal du transport en continu réside dans l'unipolarité
des liaisons et donc des conexxions ; une s'oxyde, l'autre se réduit,
ce qui n"arrive pas dans le cas de l'AC. Les hôpitaux font les frais
de ce choix technologique.
Je croyais que les hôpitaux avaient un régime du neutre en IT.
Post by Look165
Quant au fameux facteur, ce n'est pas racine de 2 (1,44) mais racine
de 3 divisé par 2 (0866).
Oui, disons qu'en AC, à puissance égale, la tension monte forcément plus
haut qu'en DC et qu'il faut dimensionner les isolateurs en conséquence.
Post by Look165
Synchro de quoi ? vous prenez les ingénieurs d'ERDF pour des abrutis ?
Bien sûr que non, pas la peine de monter sur vos grands chevaux vapeur
:) Je disais simplement que raccorder deux centrales sur un réseau
maillé étendu en 50Hz est une complication supplémentaire. Il me semble
que le DC s'affranchit d'une partie de ces problèmes. Maintenant si j'ai
redirigé la discussion vers fse c'est justement pour avoir vos avis de
gens qui s'y connaissent.
Look165
2013-10-29 01:46:46 UTC
Permalink
Réponse d'un "bête" ingénieur électrotechnicien depuis 1980 !
Post by Look165
Ce qui n'empêche qu'à l'intérieur de l'hosto c'est DC pour les
équipements de surveillance.(48V je crois).
Post by val
Post by Look165
Le problème pricipal du transport en continu réside dans l'unipolarité
des liaisons et donc des conexxions ; une s'oxyde, l'autre se réduit,
ce qui n"arrive pas dans le cas de l'AC. Les hôpitaux font les frais
de ce choix technologique.
Je croyais que les hôpitaux avaient un régime du neutre en IT.
Post by Look165
Quant au fameux facteur, ce n'est pas racine de 2 (1,44) mais racine
de 3 divisé par 2 (0866).
Oui, disons qu'en AC, à puissance égale, la tension monte forcément plus
haut qu'en DC et qu'il faut dimensionner les isolateurs en conséquence.
Post by Look165
Synchro de quoi ? vous prenez les ingénieurs d'ERDF pour des abrutis ?
Bien sûr que non, pas la peine de monter sur vos grands chevaux vapeur
:) Je disais simplement que raccorder deux centrales sur un réseau
maillé étendu en 50Hz est une complication supplémentaire. Il me semble
que le DC s'affranchit d'une partie de ces problèmes. Maintenant si j'ai
redirigé la discussion vers fse c'est justement pour avoir vos avis de
gens qui s'y connaissent.
jc_lavau
2013-10-31 14:35:50 UTC
Permalink
"robby"
en alternatif l'electricité tend a circuler au bord des fils plus
qu'a l'interieur, donc la conduction est moins efficace.
Sauf qu'à 50 Hz l'effet de peau est totalement négligeable
puisque trés supérieur au rayon des câbles utilisés.
Si j'en crois Wikipédia (je n'ai pas refait le calcul), pour le cuivre
l'épaisseur de peau à 50 Hz est inférieure à 1 cm, donc l'effet n'est
absolument pas négligeable sur le réseau HT.
(http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_de_peau)
Ce qui tombe d'équerre avec ce qu'on nous avait appris sur les moteurs
asynchrones à cage d'écureuil, à encoches profondes pour exacerber
l'effet de peau au démarrage, limiter la pointe d'intensité.
--
Syntaxe géométrique de la physique :
http://deonto-ethics.org/geom_syntax
"Un rond dans un rond et qui tournent pareil"
Pascal-J
2014-03-04 16:06:47 UTC
Permalink
Post by val
Peut-être qu'un avantage du DC
est que l'isolation des pylônes est plus facile car on gagne un facteur
racine de 2.

Non, probleme d'inductance et surtout de capacité des fils qui engendrent de
gros soucis sur longue distance.

De plus comme pour les liaisons trans-manche ou méditerranée tu ne pas
qu'une seule polarité, l'autre étant par la terre (ou la mer)


Je retourne dormir sur fse ;>)

Continuer la lecture sur narkive:
Loading...