Discussion:
Est-il obligatoire de mettre à la terre les chemins de câbles en tôle ou en fils d'acier ?
(trop ancien pour répondre)
teddy
2003-10-01 21:02:52 UTC
Permalink
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?

Merci pour votre avis.

Ted
David CROCHET
2003-10-01 21:07:38 UTC
Permalink
Bonjour

oui, le chemin de câble doit être mis à la terre
--
Cordialement
David CROCHET
http://crochet.david.online.fr (Cours d'électrotechnique)
http://david.crochet.online.fr (Road-Book à moto)
http://motards.normands.online.fr (le RDV des motards des Normandie)
Amm
2003-10-02 06:28:36 UTC
Permalink
Post by David CROCHET
oui, le chemin de câble doit être mis à la terre
** Pratiquement je suis d'accord avec David. Si tu pose des chemins ce câble
c'est que tu ne fais pas une installation de m.... et que tu envisage une
utilisation ultérieure de ces chemins de câble. Donc il est bien de mettre
en place un cablette interconnectant tout les éléments du chemin de câble
(par des chappe appropriées) et de raccorder tout ça aux liaisons
équipotentielles.

Mintenant...

1) le 'DOIT' mérite discussion. Je croyais qu'on pouvais mettre des câbles
à double isolation, genre RO2V, sans être obligé de mettre à la terre

2) Avec la/les nouvelles normes, comment sont caractérisés les isolations
des câbles. Je ne pense pas qu'on puisse encore parler de classe II

3) Le fait de passer des câbles, ou de conducteurs isolés, dans un ICO ne
doit pas conféré le caractère de double isolation ?
--
Amm
Michel
2003-10-02 15:25:48 UTC
Permalink
Bonjour
Post by Amm
Post by David CROCHET
oui, le chemin de câble doit être mis à la terre
** Pratiquement je suis d'accord avec David. Si tu pose des chemins ce câble
c'est que tu ne fais pas une installation de m.... et que tu envisage une
utilisation ultérieure de ces chemins de câble. Donc il est bien de mettre
en place un cablette interconnectant tout les éléments du chemin de câble
(par des chappe appropriées) et de raccorder tout ça aux liaisons
équipotentielles.
Mintenant...
1) le 'DOIT' mérite discussion. Je croyais qu'on pouvais mettre des câbles
à double isolation, genre RO2V, sans être obligé de mettre à la terre
2) Avec la/les nouvelles normes, comment sont caractérisés les isolations
des câbles. Je ne pense pas qu'on puisse encore parler de classe II
3) Le fait de passer des câbles, ou de conducteurs isolés, dans un ICO ne
doit pas conféré le caractère de double isolation ?
--
Amm
Je suis d'accord avec AMM, effectivement il me semble bien, que si les
cables sont de classe 2 (R2V) il n'est pas nécessaire de raccorder le chemin
de cable à la terre. Par je suis tout à fait pour les raccorder,
l'installation est appelée à vieillir, donc d'eventuelles dégradations de
cable.

Michel
Didier
2003-10-02 15:52:07 UTC
Permalink
Bonjour,
Ce n'est pas obligatoire si les éléments placés dedans sont à double
isolation. Par contre, c'est conseillé...

Didier
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Philippe RAI
2003-10-02 18:18:34 UTC
Permalink
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
C'est indispensable si vous voulez protéger vos câbles des perturbations
électromagnétiques. Dans ce cas les chemins de câbles doivent être
continus, raccordés à la terre (et aux masses) à chaque extrémité et à
chaque fois que cela est possible.
Ils participent aussi à l'équipotentialité de votre installation.

Philippe RAI
Victor
2003-10-03 07:58:53 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
C'est indispensable si vous voulez protéger vos câbles des perturbations
électromagnétiques.
- - -
?.....???????????

Victor
Post by Philippe RAI
Ils participent aussi à l'équipotentialité de votre installation.
oui
Post by Philippe RAI
Philippe RAI
victor
Philippe RAI
2003-10-03 19:44:46 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Philippe RAI
C'est indispensable si vous voulez protéger vos câbles des perturbations
électromagnétiques.
- - -
?.....???????????
Vous n'avez jamais entendu parler de l'effet réducteur des chemins de
câbles ?
Cette fonction fondamentale en compatibilité électromagnétique est en
effet mal connue et mal comprise.
Il s'agit pourtant du même principe de protection que les blindages des
câbles (raccordés correctement aux masses à chaque extrémité pour que
cela fonctionne).
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-04 13:56:53 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
C'est indispensable si vous voulez protéger vos câbles des perturbations
électromagnétiques.
- - -
?.....???????????
Vous n'avez jamais entendu parler de l'effet réducteur des chemins de
câbles ?
Cette fonction fondamentale en compatibilité électromagnétique est en
effet mal connue et mal comprise.
Il s'agit pourtant du même principe de protection que les blindages des
câbles (raccordés correctement aux masses à chaque extrémité pour que
cela fonctionne).
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
- -

Bonsoir
non ou je ne me souviens pas ..vais voir dans mes bouquins
c'est à quel niveau d'étude ?
et réducteur de quoi ?

j'abordais le problème coté électrotechnique fondamentale ..pas CEM
et je maintiens que la mise à la terre *systématique* de chemins de cable
sauf contrainte normative stricte
est plus un mal qu'un bien ( cables généraux BT PRC incluant souvent le PE
en unifilaire
ou bien sectoral et PE périphérique )

tenter de réaliser un blindage de cableS avec un chemin de cable ...meme
deux profilé U emboités fond -couvercle
....je demande à voir ...vous atténuez par effet de proximité ( inclus dans
les coef de groupement et de mose de pose
dans la c15.100 et en supposant les cables unipolaires alternés )mais vous
ne blindez pas
vous citez les blindages de cable mais pour qu'un blindage soit efficace "en
rayonnement " et constitue un écean il faut qu'il soit relié à la terre à
une seule extrémité ( cas et problème des cables HT 20KV en distribution
c13.200 )
comment faites vous pour définir l'extrémité d'un chemin de cable dans un
poste ou il y a une vingtaine de transfos par exemple ? et ou tous les murs
sont tapissés de cables ;-)

Qu'est-ce qu'on en a fiche de la CEM d'un faisceau de cable sur CDC à
15mètre de haut dans un atelier
accessibles au toucher seulement par les pont roulants par ex?
les machines au sol rayonnent bien plus et ca ne les empeche pas d'usiner au
u

Ce sont les installations perturbatrices qui ne doivent pas rayonner sur les
installations non perturbatrices
, et non à ces dernières de se protéger
( principe appliqué à l'espèce humaine ..)

simple avis

Victor
Philippe RAI
2003-10-05 11:11:30 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
C'est indispensable si vous voulez protéger vos câbles des
perturbations
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
électromagnétiques.
- - -
?.....???????????
Vous n'avez jamais entendu parler de l'effet réducteur des chemins de
câbles ?
Cette fonction fondamentale en compatibilité électromagnétique est en
effet mal connue et mal comprise.
Il s'agit pourtant du même principe de protection que les blindages des
câbles (raccordés correctement aux masses à chaque extrémité pour que
cela fonctionne).
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
- -
Bonsoir
non ou je ne me souviens pas ..vais voir dans mes bouquins
c'est à quel niveau d'étude ?
Aucune idée sur l'enseignement actuel.
Mais c'est un problème, les électriciens ne sont pratiquement jamais
formés à ces technique, ce qui cause beaucoup de soucis par la suite
quand il faut résoudre les problèmes de perturbations.

Pour les bouquins je pourrai vous donner des références dans un prochain
post.
Post by Philippe RAI
et réducteur de quoi ?
Réducteur des tensions parasites de mode commun en HF.
Post by Philippe RAI
j'abordais le problème coté électrotechnique fondamentale ..pas CEM
Oui, j'avais constaté, mais vous avez tout de même parlé de la foudre
qui fait partie des problèmes CEM.

Et moi je conseille de raccorder les chemins de câbles pour éviter tous
ces problèmes de CEM qu'on découvre en général après coup.
Post by Philippe RAI
et je maintiens que la mise à la terre *systématique* de chemins de cable
sauf contrainte normative stricte est plus un mal qu'un bien ( cables
généraux BT PRC incluant souvent le PE en unifilaire ou bien sectoral et
PE périphérique )
Ce n'est jamais un mal.
Post by Philippe RAI
tenter de réaliser un blindage de cableS avec un chemin de cable ...meme
deux profilé U emboités fond -couvercle ....je demande à voir
C'est tout vu, et pas besoin de couvercles pour avoir un résultat
conséquent.
Post by Philippe RAI
...vous atténuez par effet de proximité ( inclus dans les coef de
groupement et de mose de pose dans la c15.100 et en supposant les cables
unipolaires alternés )mais vous ne blindez pas vous citez les blindages
de cable mais pour qu'un blindage soit efficace "en rayonnement " et
constitue un écean il faut qu'il soit relié à la terre à une seule
extrémité
Vous avez tout faux, vous devriez vous pencher sur les problèmes de CEM.
Demandez de suivre un stage par exemple à l'AEMC.

Pour être efficaces les bindages des câbles doivent être raccordés aux
deux extrémités par des connexions de moins de 5 cm de longueur, sans
queue de cochon, le mieux étant le presse étoupe à deux niveau, un qui
serre l'isolant, l'autre qui connecte le blindage à la masse.
Post by Philippe RAI
( cas et problème des cables HT 20KV en distribution c13.200 )
Je ne parlais pas de la HT qui est assez particulier, mais de la
distribution BT ainsi que des câblages d'informations.
Post by Philippe RAI
comment faites vous pour définir l'extrémité d'un chemin de cable dans un
poste ou il y a une vingtaine de transfos par exemple ? et ou tous les
murs sont tapissés de cables ;-)
Les câbles vont bien quelque part non ? sur un transfo ? eh bien il faut
raccorder le chemin de câble au transfo.

Si un chemin de câble relie deux équipements, il doit être boulonné sur
la masse de chaque équipement, tous ses éléments doivent être boulonnés
ensemble, sa continuité ne doit pas être interrompue (virages), et si
c'est impossible la continuité doit être réalisée par au moins deux
tresses 30 mmm X 2,5 mm. S'il traverse des locaux différents, il doit
être raccordé à chaque fois à la masse des locaux, dès son entrée si
possible.
Post by Philippe RAI
Qu'est-ce qu'on en a fiche de la CEM d'un faisceau de cable sur CDC à
Ceux qui ont des problèmes de perturbations apprennent à ne pas s'en
fiche !
Post by Philippe RAI
15mètre de haut dans un atelier accessibles au toucher seulement par les
pont roulants par ex? les machines au sol rayonnent bien plus et ca ne les
empeche pas d'usiner au u
Ce n'est pas un problème de protection du personnel.

Quant aux perturbations, si les appareils ne contiennent que de la
grosse électrotechnique, pas de problème. Mais c'est de moins en moins
le cas, et il est dommage d'aller au devant des ennuis alors qu'on
connaît les solutions.
Post by Philippe RAI
Ce sont les installations perturbatrices qui ne doivent pas rayonner sur
les installations non perturbatrices , et non à ces dernières de se
protéger ( principe appliqué à l'espèce humaine ..)
Ca fonctionne dans les deux sens, une bonne installation limite les
rayonnements des perturbateurs et protège les liaisons sensibles.
Post by Philippe RAI
simple avis
Tout à fait, et révélateur du manque de formation de beaucoup
d'électriciens dans le domaine de la CEM.
Post by Philippe RAI
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-05 18:18:45 UTC
Permalink
"Philippe RAI" <***@NSfreesurf.fr> a écrit dans le message de
news:1g2bnii.62mb3crph4kN%.../...
.../...
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Vous n'avez jamais entendu parler de l'effet réducteur des chemins de
câbles ?
Cette fonction fondamentale en compatibilité électromagnétique est en
effet mal connue et mal comprise.
.../...
Post by Philippe RAI
Aucune idée sur l'enseignement actuel.
Mais c'est un problème, les électriciens ne sont pratiquement jamais
formés à ces technique, ce qui cause beaucoup de soucis par la suite
quand il faut résoudre les problèmes de perturbations.
Pour les bouquins je pourrai vous donner des références dans un prochain
post.
Re :
La Foudre Soulé Nathan
Ondes métriques et centimétriques paul Combes Dunod
CEM Schaffner
Traité d'électricité d'électronique et d'électrotechnique Aguet Ianoz
Dunod plusieurs volumes
Doc Helita ...etc
entre autres ....+ docs de labo ou industrielles = 67 cm empilé
Post by Philippe RAI
Post by Victor
et réducteur de quoi ?
Réducteur des tensions parasites de mode commun en HF.
Post by Victor
j'abordais le problème coté électrotechnique fondamentale ..pas CEM
Oui, j'avais constaté, mais vous avez tout de même parlé de la foudre
qui fait partie des problèmes CEM.
Re : je suis électrotechnicien ...la foudre fait partie du traitement HT et
BT
en priorité ...eh !!voleur !
la foudre pénètre en général par les réseaux ..pas par la fenetre ouverte
Post by Philippe RAI
Et moi je conseille de raccorder les chemins de câbles pour éviter tous
ces problèmes de CEM qu'on découvre en général après coup.
Post by Victor
et je maintiens que la mise à la terre *systématique* de chemins de cable
sauf contrainte normative stricte est plus un mal qu'un bien ( cables
généraux BT PRC incluant souvent le PE en unifilaire ou bien sectoral et
PE périphérique )
Ce n'est jamais un mal.
Re : que si ...ceusses qui ne font que de la CEM devraient
par contre ne pas oublier les contraintes d'exploitation et réaliser un
stage
de recherche de défaut en entreprise bine cracra ;-)

un ex BT (vécu) : une entreprise travaillant au spit à l'extérieur d'un
grand atelier
et au niveau des gouttières s'est trompée de cartouche et la pointe a
traversé la brique creuse
et est allée perforer

1° un cable A en U1000 et est ressortie ( le DJR de tete à environ 200m
n'a rien vu )
2° un second cable B au bord de la tablette et là a crée un défaut phase ou
neutre
masse ...sur ce chemin de cable posé sur consoles fixées sur de la brique
et recouvert de poussière donc* isolé de fait *...si ce n'est une cablette
29mm² de PE
schéma IT ...il a fallu plus d'une année pour localiser ce défaut !! perché
à 15m de haut
Le chemin de cable n'aurait pas été à la terre le potentiel aurait été
localisé de suite
Post by Philippe RAI
Post by Victor
tenter de réaliser un blindage de cableS avec un chemin de cable ...meme
deux profilé U emboités fond -couvercle ....je demande à voir
C'est tout vu, et pas besoin de couvercles pour avoir un résultat
conséquent.
Re : je regrette, si vous n'utilisez pas des cables u1000 secteur *blindés*
et un régime de mise au neutre ca rayonne ( IBM...:-)
Post by Philippe RAI
Post by Victor
...vous atténuez par effet de proximité ( inclus dans les coef de
groupement et de mose de pose dans la c15.100 et en supposant les cables
unipolaires alternés )mais vous ne blindez pas vous citez les blindages
de cable mais pour qu'un blindage soit efficace "en rayonnement " et
constitue un écean il faut qu'il soit relié à la terre à une seule
extrémité
Vous avez tout faux, vous devriez vous pencher sur les problèmes de CEM.
Demandez de suivre un stage par exemple à l'AEMC.
Re : je reste dans le domaine BT/HT
si vous reliez un écran de cable 20KV aux deux extrémités vous avez
circulation d'un courant
dans l'écran
Post by Philippe RAI
Pour être efficaces les bindages des câbles doivent être raccordés aux
deux extrémités par des connexions de moins de 5 cm de longueur, sans
queue de cochon, le mieux étant le presse étoupe à deux niveau, un qui
serre l'isolant, l'autre qui connecte le blindage à la masse.
Re : oui, vu pour les cables TBT
Post by Philippe RAI
Post by Victor
comment faites vous pour définir l'extrémité d'un chemin de cable dans un
poste ou il y a une vingtaine de transfos par exemple ? et ou tous les
murs sont tapissés de cables ;-)
Les câbles vont bien quelque part non ? sur un transfo ? eh bien il faut
raccorder le chemin de câble au transfo.
Re : et boum....avant il faut se pencher ou s'agenouiller devant le transfo
et vérifier
s'il n'y a rien sous les roulettes :-)
Vaut mieux que vous n'interveniez pas dans un poste !
Post by Philippe RAI
Si un chemin de câble relie deux équipements, il doit être boulonné sur
la masse de chaque équipement, tous ses éléments doivent être boulonnés
ensemble, sa continuité ne doit pas être interrompue (virages), et si
c'est impossible la continuité doit être réalisée par au moins deux
tresses 30 mmm X 2,5 mm.
S'il traverse des locaux différents, il doit
Post by Philippe RAI
être raccordé à chaque fois à la masse des locaux, dès son entrée si
possible.
Re : oui mais pas n'importe comment et tout dépend
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Qu'est-ce qu'on en a fiche de la CEM d'un faisceau de cable sur CDC à
Ceux qui ont des problèmes de perturbations apprennent à ne pas s'en
fiche !
Re : à 15 m de haut dans un atelier ou vous avez des machines aussi hautes
que des maisons
il n'y a pas de problème
l'éloignement garantit la protection des équipements au sol
( Note : ==> et je me demande pour les machines outils de grande masse et
volume s'il n'existe pas
un phénomène physique naturel qui "absorbe " les perturbations du fait meme
de la masse de la machine
simple hypothèse ..suite à de simples observations avec un petit poste de
radio en GO )
Post by Philippe RAI
Post by Victor
15mètre de haut dans un atelier accessibles au toucher seulement par les
pont roulants par ex? les machines au sol rayonnent bien plus et ca ne les
empeche pas d'usiner au u
Ce n'est pas un problème de protection du personnel.
Re : ce n'est pas ce que j'ai dit , voir au dessus
Dans un atelier ou vous avez des ponts avec forts courants de démarrage les
machines
outils qui travaillent l'alu aviation au dessous sont toutes baies ouvertes
et pleines de copeaux au pied
ce qui permet de créer une multitude d'effets de pointe pour les charges non
traquées et baladeuses
et pour l'instant aucun avion n'a crashé
Post by Philippe RAI
Quant aux perturbations, si les appareils ne contiennent que de la
grosse électrotechnique, pas de problème. Mais c'est de moins en moins
le cas, et il est dommage d'aller au devant des ennuis alors qu'on
connaît les solutions.
Re : vous abordez les problèmes à l'envers !!
c'est aux machines de ne pas perturber le réseau ...pas au réseau de se
protéger des
perturbations
Le réseau accepte un taux normalisé et fonctionnel de perturbations ==>
c'est pris en compte dans le Iz pour
dimensionner les cables !
de plus la CEM ne peut rien faire contre la pollution électrique terrestre,
sinon tenter d' éviter son intrusion
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Ce sont les installations perturbatrices qui ne doivent pas rayonner sur
les installations non perturbatrices , et non à ces dernières de se
protéger ( principe appliqué à l'espèce humaine ..)
Ca fonctionne dans les deux sens, une bonne installation limite les
rayonnements des perturbateurs et protège les liaisons sensibles.
Post by Victor
simple avis
Tout à fait, et révélateur du manque de formation de beaucoup
d'électriciens dans le domaine de la CEM.
Re : ce n'est pas un manque de formation mais le problème des perturbations
conduites est secondaire et hors du domaine c15100
Ne pas oublier que la c15100 a été dégraissée par deux fois de toutes les
prescriptions
concernant les machines en ce domaine ( à l'époque elle renvoyait sur des
normes de recommandation
HF, voir normes générateurs RF, rayons X, radiofréquences, appareils
médicaux ...etc )
et les électriciens non formés CEM cablaient les PE et LES en feuillard
cuivre )

De meme" l'électricien non CEMiste " vous signale que les premières ferrites
tores sur les cables
sont apparues en proto il y a une vingtaine d'années dans les salles de
relayage ( matrices d edélestage à diode ..
par ex ou en labo
et mises en oeuvre par des électriciens qui n'en avaient rien à secouer
de la CEM mais qui connaissaient un minimum d'électromagnétisme industriel
que des crackers sont exploités en régime TT sans différentiel et en se
contrefichant totalement de la CEM,
que ca rayonne comme pas possible mais que la production tourne sans
accidents ........

etc
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Victor
Les courants forts font la loi ..
La CEM ..oui ..mais à petite dose ;-)


- -

Je réponds au dessus par § pour simplifier mais
je pense que vous devriez effectuer des mesures in situ dans le domaine
industriel de
production chimique par exemple et vous vous rendrez compte que la CEM
( qui est prise en compte dans les coef pour déterminer les premiers
tableaux de la c15100,
( il y a 30 ans ) merci de ne pas prendre M Raymond et son équipe pour des
nuls,
est totalement inutile dans les postes HT par exemple ou dans des racks de
production

La réduction de l'espace ou les installations sont mises en oeuvre a
peut-etre rendu
la CEM indispensable

Vous n'arriverez jamais à avoir une installation non perturbée en
harmoniques ou HF .
Philippe RAI
2003-10-06 20:22:09 UTC
Permalink
Victor <***@oreka.com> wrote:

(...)

Bon, je crois qu'on se disperse.

Je suis intervenu pour conseiller de raccorder systématiquement les
chemins de câble métalliques aux masses (terres) parce que c'est un
élément clef pour se prémunir contre les perturbations HF aussi bien
émises que reçues.
Lesquels chemins de câbles doivent être posés sans interruption entre
les appareils qu'ils raccordent.

C'est actuellement devenu une règle incontournable qu'on trouve de plus
en plus dans la documentation de référence et les normes.

Je sais que cela choque certains anciens à qui on a enseigné d'autres
méthodes.

Mais le matériel a évolué, les problèmes ont changé et donc les méthodes
aussi.

Alors pour ceux qui veulent aller plus loin, je conseille un examen des
normes suivantes :

UTE C 15-900 Guide pratique (Octobre 2000).
Mise en oeuvre et cohabitation des réseaux de puissance et des réseaux
de communication dans les installations des locaux d'habitation, du
tertiaire et analogues .

NF EN 50174-2 (Juin 2001) Technologies de l'information. Installations
de câblage.

Vous pouvez aussi acheter le livre suivant :

Compatibilité électromagnétique
Alain Charoy
Dunod

Et puis bien sûr les stages :

Stages AEMC
04 7649 7676

Ne pas respecter ces règles dès l'origine implique généralement après
coup l'intervention très coûteuse d'un expert CEM, et des travaux
toujours plus difficiles à réaliser quand l'installation est terminée et
en service.

Pensez-y.

Philippe RAI
Victor
2003-10-07 07:59:40 UTC
Permalink
Ce message pourrait être inapproprié. Cliquez pour l'afficher.
Philippe RAI
2003-10-07 19:54:06 UTC
Permalink
Post by David CROCHET
Post by Philippe RAI
(...)
Bon, je crois qu'on se disperse.
Je suis intervenu pour conseiller de raccorder systématiquement les
chemins de câble métalliques aux masses (terres) parce que c'est un
élément clef pour se prémunir contre les perturbations HF aussi bien
émises que reçues.
Lesquels chemins de câbles doivent être posés sans interruption entre
les appareils qu'ils raccordent.
C'est actuellement devenu une règle incontournable qu'on trouve de plus
en plus dans la documentation de référence et les normes.
Je sais que cela choque certains anciens à qui on a enseigné d'autres
méthodes.
Mais le matériel a évolué, les problèmes ont changé et donc les méthodes
aussi.
Alors pour ceux qui veulent aller plus loin, je conseille un examen des
UTE C 15-900 Guide pratique (Octobre 2000).
Mise en oeuvre et cohabitation des réseaux de puissance et des réseaux
de communication dans les installations des locaux d'habitation, du
tertiaire et analogues .
NF EN 50174-2 (Juin 2001) Technologies de l'information. Installations
de câblage.
Compatibilité électromagnétique
Alain Charoy
Dunod
Stages AEMC
04 7649 7676
Ne pas respecter ces règles dès l'origine implique généralement après
coup l'intervention très coûteuse d'un expert CEM, et des travaux
toujours plus difficiles à réaliser quand l'installation est terminée et
en service.
Pensez-y.
Philippe RAI
*
- -
Bonjour
Bonjour aussi.
Post by David CROCHET
"L"ancien", toujours opérationnel n'est pas choqué ;-) et vous remercie
pour ces précisions dont je prends note
Me voilà rassuré !
Post by David CROCHET
Je tenais seulement à vous faire remarquer - *dans le cadre du post initial
*-
que si vous intervenez au titre de la CEM
sur des installations en brandissant les MALT systématiques pour
solutionner les PB de CEM
vous allez à l'encontre de TRES gros problemes ou bien des risques
d'explosion
Non, justement puisque cette équipotentialité poussée va fortement
diminuer les risques de surtension entre masses, donc les étincelles,
donc les risques d'explosions.
En plus les courants forts qui pourraient se balader sont dispersés dans
le maillage et rendus inoffensifs.
Post by David CROCHET
*Je ne rejette pas la CEM *mais je maintiens que la mise en oeuvre des
courants dits " forts" ( et règles de sécurité associées ) est PRIORITAIRE
sur toutes les autres dispositions
et qui concernent les équipements terminaux...quite à laisser subsister un
"juste" taux de perturbations
permanentes non dommageables
Bien sûr que la mise en oeuvre des courants forts est importante à
prendre en compte en priorité.
C'est justement ce qui va diminuer leurs effets pertubateurs (champs
magnétiques, montées en potentiel d'éléments impédants, chauffe de
connexions ou conducteurs non adaptés ou défectueux, etc ...)
Mais une fois que ces circuits ont été convenablement traités, on
retombe forcément dans le classique.
Post by David CROCHET
La CEM, oui !! à 1000% !!! c'est dans l'ordre des choses mais appliquée
aux machines, équipements terminaux achetées clé en main et qui pourront
etre raccordées les yeux fermés après simplement adaptation éventuelle de
la protection ampèremétrique générale en fonction du régime de neutre et
de la section du cable
Non, parce que les équipements convenablement durcis, blindés, capables
de supporter tout un tas de contraintes coûtent très cher.
Beaucoup de perturbations sont captées et transmises par les câbles,
dont on connaît maintenant bien les techniques de protections qui
coûtent moins cher que le traitement des appareils auxquels ils sont
raccordés.
Post by David CROCHET
Si cet équipement n'est pas conforme aux dispositions CEM fixées dans la
notice constructeur et déterminées in situ par passage d'un expert CEM en
cas de problème ...et bien retour au fournisseur ou ( et ) engagement d'un
contentieux .......pas plus compliqué
C'est bien ce qui se passe, mais avec des caractéristiques minimes de
protection. Pour ce qui est de la protection maximale dont vous parlez,
elle coûte trop cher, et certains constructeurs refusent maintenant de
vendre leur matériel s'ils savent qu'il ne sera pas connecté dans les
règles, parce qu'ils sont certains qu'il ne tiendra pas.

D'autres raisonnent aussi de façon statistique et admettent un certain
volume de pertubations dont le coût est admis par rapport à celui du
matériel.

Et puis question coût, je pense que vous avez malheureusement constaté
comme moi qu'on (les acheteurs !!) a plutôt tendance à acheter du pas
cher.
Post by David CROCHET
On vit tous dans un certain niveau de pollution électrique ..le tout est de
fixer un "juste normatif"
pour ne pas se gener les uns les autres.
Oui, mais n'oubliez pas que le matériel évolue sans cesse, ainsi donc
les perturbations et les sensibilités des appareils.
Post by David CROCHET
Nos "anciens " ( avant moi ) avaient la sagesse d'éloigner les sources
perturbatrices pour obtenir une réduction "naturelle" des parasites De nos
jours, à surface égale d'atelier il y a de moins en moins de petites
machines et de plus en plus de grosses unités robotisées vaut-il mieux se
compliquer la vie à tout rentrer au chausse-pied dans un local ...et sans
garantie de résultat CEM ou bien investir direct dans qqs m"
supplémentaires ?..;-)
C'est vrai aussi que les grosses machines sont mieux protégées. Encore
faut-il ne pas rajouter du matériel qui lui ne l'est pas, mais c'est
pratiquement inévitable.

En plus vous savez bien que l'espace coûte cher.

Mais en fait, un des gros problèmes en matière de CEM c'est le manque de
formation de tous les intervenants, depuis les concepteurs dans les
bureaux d'études jusqu'aux installateurs.

Dommage, parce que le jeu en vaut la chandelle.
Post by David CROCHET
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-09 20:13:50 UTC
Permalink
"Philippe RAI" <***@NSfreesurf.fr> a �crit dans le message de news:1g2h1gj.djfn491sl4j6iN%***@NSfreesurf.fr...
.../...
Post by Philippe RAI
Me voilà rassuré !
Re : et ben vous en faut pas beaucoup pour vou sinquiéter!!
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Je tenais seulement à vous faire remarquer - *dans le cadre du post initial
*-
que si vous intervenez au titre de la CEM
sur des installations en brandissant les MALT systématiques pour
solutionner les PB de CEM
vous allez à l'encontre de TRES gros problemes ou bien des risques
d'explosion
Non, justement puisque cette équipotentialité poussée va fortement
diminuer les risques de surtension entre masses, donc les étincelles,
donc les risques d'explosions.
En plus les courants forts qui pourraient se balader sont dispersés dans
le maillage et rendus inoffensifs.
Re : version simpliste..je vous renvoie au traité EE ouvrage cité dans mon
post précédent
( meme sans le niveau math bac +++..., il est très compréhensible )
vous semblez n'avoir aussi aucune connaissance des installations en milieu
BE3
et des niveaux énergétiques de danger ..
et faire circuler un courant dans des masses revient donc à creer un danger
potentiel
qui doit etre controlé en t /teta ...donc on ne relie pas toujours les CDC à
la masse
Post by Philippe RAI
Post by Victor
*Je ne rejette pas la CEM *mais je maintiens que la mise en oeuvre des
courants dits " forts" ( et règles de sécurité associées ) est
PRIORITAIRE
Post by Philippe RAI
Post by Victor
sur toutes les autres dispositions
et qui concernent les équipements terminaux...quite à laisser subsister un
"juste" taux de perturbations
permanentes non dommageables
Bien sûr que la mise en oeuvre des courants forts est importante à
prendre en compte en priorité.
C'est justement ce qui va diminuer leurs effets pertubateurs (champs
magnétiques, montées en potentiel d'éléments impédants, chauffe de
connexions ou conducteurs non adaptés ou défectueux, etc ...)
Mais une fois que ces circuits ont été convenablement traités, on
retombe forcément dans le classique.
Re : le classique ? mais c'est le classique normatif c 15 100 ...nécessaire
et *suffisant *
Il me semble que la c15.100 n'inclut pas la qualité CEM des équipements
terminaux = récepteurs , non ?
et est bornée à un domaine de fréquences

../...
.../...
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Si cet équipement n'est pas conforme aux dispositions CEM fixées dans la
notice constructeur et déterminées in situ par passage d'un expert CEM en
cas de problème ...et bien retour au fournisseur ou ( et ) engagement d'un
contentieux .......pas plus compliqué
C'est bien ce qui se passe, mais avec des caractéristiques minimes de
protection. Pour ce qui est de la protection maximale dont vous parlez,
elle coûte trop cher, et certains constructeurs refusent maintenant de
vendre leur matériel s'ils savent qu'il ne sera pas connecté dans les
règles, parce qu'ils sont certains qu'il ne tiendra pas.
Re : ben tiens ...cinéma ...rarement si ce n'est jamais vu que les cablages
alimentation
des machines sensibles ( donc très chères ) étaient réalisés par des
extérieurs
Post by Philippe RAI
D'autres raisonnent aussi de façon statistique et admettent un certain
volume de pertubations dont le coût est admis par rapport à celui du
matériel.
Et puis question coût, je pense que vous avez malheureusement constaté
comme moi qu'on (les acheteurs !!) a plutôt tendance à acheter du pas
cher.
Re : oui mais acheter plus de machines que le besoin c'est vieux comme
méthode
cela permet d'avoir des pièces ...à moindre cout et plus disponibles ???
...du coté de la taxe pro aussi ...on truande avce des numérotations de
roulement "bidon" ;-)
.../...
../...
Post by Philippe RAI
C'est vrai aussi que les grosses machines sont mieux protégées.
Encore faut-il ne pas rajouter du matériel qui lui ne l'est pas, mais c'est
Post by Philippe RAI
pratiquement inévitable.
Re : oui, mais c'est au service des achats d efaire son boulot en
continuité du cahier
des cahrges de la machine initiale
ensuite à la maintenace d'enregistrer le suivi
Post by Philippe RAI
En plus vous savez bien que l'espace coûte cher.
Re :....~ c'est relatif compte tenu des couts d'arret de production
mais le cheminement des cables en aérien dans les ateliers est relativement
aisé, de pose et de maintenance de nos jours et le concept modulaire des
machines
permet leur déplacement facile ( sauf les monstres bien entendu ..qui
souvent disposent d'un atelier isolé )
Post by Philippe RAI
Mais en fait, un des gros problèmes en matière de CEM c'est le manque de
formation de tous les intervenants, depuis les concepteurs dans les
bureaux d'études jusqu'aux installateurs.
Dommage, parce que le jeu en vaut la chandelle.
Re : je n'en doute pas ...mais le problème de la chaleur caniculaire est
bien plus important
et immédiat

Simple curiosité , ils travaillent à combien la 1/2 journée les intervenants
CEM? ;-)
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
Philippe RAI
2003-10-10 18:40:39 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Non, justement puisque cette équipotentialité poussée va fortement
diminuer les risques de surtension entre masses, donc les étincelles,
donc les risques d'explosions.
En plus les courants forts qui pourraient se balader sont dispersés dans
le maillage et rendus inoffensifs.
Re : version simpliste..je vous renvoie au traité EE ouvrage cité dans mon
post précédent
( meme sans le niveau math bac +++..., il est très compréhensible )
vous semblez n'avoir aussi aucune connaissance des installations en milieu
BE3
et des niveaux énergétiques de danger ..
et faire circuler un courant dans des masses revient donc à creer un danger
potentiel
qui doit etre controlé en t /teta ...donc on ne relie pas toujours les CDC à
la masse
Désolé, mais le maillage des masses est la règle dans tous les postes
HT.
Justement pour disperser les courants de défaut.
Post by Victor
Simple curiosité , ils travaillent à combien la 1/2 journée les intervenants
CEM? ;-)
1600 euros par jour.
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-11 09:29:42 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Re : version simpliste..je vous renvoie au traité EE ouvrage cité dans mon
post précédent
( meme sans le niveau math bac +++..., il est très compréhensible )
vous semblez n'avoir aussi aucune connaissance des installations en milieu
BE3
et des niveaux énergétiques de danger ..
et faire circuler un courant dans des masses revient donc à creer un danger
potentiel
qui doit etre controlé en t /teta ...donc on ne relie pas toujours les CDC à
la masse
Désolé, mais le maillage des masses est la règle dans tous les postes
HT.
Justement pour disperser les courants de défaut.
Re : ben non ..soyez pas désolé ........pas toutes les masses ( éléments
conducteurs )
et je cite les zones BE3 = zones à danger d'explosion ......les postes ne
présentent pas ce risque
à moins qu'ils ne se situent dans les zones enveloppes de risque BE3
définies par l'industriel
ne mélangez pas
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Simple curiosité , ils travaillent à combien la 1/2 journée les intervenants
CEM? ;-)
1600 euros par jour.
Re : ah oui .... si les marchés suivent,....le matériel de mesure doit
etre vite amorti ....;-)
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
2003-10-12 14:46:08 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Désolé, mais le maillage des masses est la règle dans tous les postes
HT.
Justement pour disperser les courants de défaut.
Re : ben non ..soyez pas désolé ........pas toutes les masses ( éléments
conducteurs )
et je cite les zones BE3 = zones à danger d'explosion ......les postes ne
présentent pas ce risque
à moins qu'ils ne se situent dans les zones enveloppes de risque BE3
définies par l'industriel
ne mélangez pas
J'ai travaillé dans des station gaz de GDF.

Tout y est interconnecté, justement pour éviter les risques
d'étincelles.

Philipppe RAI
Victor
2003-10-13 08:23:52 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
J'ai travaillé dans des station gaz de GDF.
Tout y est interconnecté, justement pour éviter les risques
d'étincelles.
Philipppe RAI
Bonjour


Du poste HT on passe à la station gaz
du risque électrique secteur on passe au risque electrostatique majeur !!

mais c'est de la rigolade le gaz de france en risque gaz distribution , de
la rigolade
ya bien pire en industriel !!
tellement compliqué parfois que meme plusieurs ingénieurs en réunion sont
incapables de fournir un plan définitif aux autorités
Moi aussi y en a intervenu en GDF, très propres les stations
Les liaisons que vous avez entrevues dans les stations ne sont pas
obligatoirement des mises
à la terre dans le but "électrostatique ", (électrostatique ,= on s'écarte
de la c15.100 :-)
mais des continuités pour les protections cathodiques ....
S'il n'y a pas de protection cathodique ( rare ) alors c'est pour
l'électrostatique
Le matériel est souvent en sécurité augmentée ou intrinsèque

Aussi pour cette "raison cathodique "( c15100 moins 2 éditions...je ne sais
pas actuellement,
je n'ai pas suivi la technologie )
que le raccord diélectrique est demandé
dans les caves sur l'arrivée gaz en immeuble ( Paris ...)

En sous station et station je pense que vous serez d'accord avce moi qu'il
faut y
regarder à deux fois avant de réaliser une LES ou une MALT

En schéma IT industriel le raccordement d'un PE désolidarisé ou en ajout
en zone BE3 dans une unité en exploitation
ne peut etre confié qu'à du personnel hautement qualifié et sous respect
strict de procédure

Je crois que ceux qui à l'époque m'ont affirmé le contraire ne sont plus là
pour s'exprimer :-)


Victor
Jean-Pierre Poitevin
2003-10-07 19:06:38 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Bon, je crois qu'on se disperse.
Je suis intervenu pour conseiller de raccorder systématiquement les
chemins de câble métalliques aux masses (terres) parce que c'est un
élément clef pour se prémunir contre les perturbations HF aussi bien
émises que reçues.
Lesquels chemins de câbles doivent être posés sans interruption entre
les appareils qu'ils raccordent.
"L"ancien", toujours opérationnel n'est pas choqué ;-) et vous remercie
pour ces précisions dont je prends note. Je tenais seulement à vous faire
remarquer - *dans le cadre du post initial* - que si vous intervenez au
titre de la CEM sur des installations en brandissant les MALT systématiques
pour solutionner les PB de CEM vous allez à l'encontre de TRES gros problemes
ou bien des risques d'explosion.
*Je ne rejette pas la CEM* mais je maintiens que la mise en oeuvre des
courants dits " forts" ( et règles de sécurité associées ) est PRIORITAIRE
sur toutes les autres dispositions [...]
Bonjour

Sans vouloir faire enfler la polémique, je me permets de signaler que les
précisions apportées par M. RAI concernant l'opportunité de d'interconnecter
l'ensemble des masses (réseau de masses maillé) afin de se prémunir des
problèmes de CEM sont tout à fait exactes.

Avec une restriction toutefois. Si les "signaux" (y compris s'il y a lieu
une alimentation 20 kV) sont différentiels, le raccordement d'un blindage ou
d'une enveloppe à chaque extrémité est possible et souhaitable. Si les
signaux ne sont pas différentiels, alors, cela risque d'être nuisible. Si
l'expérience montre que des perturbations sont apportées par ce
raccordement, alors il faut raccorder à une seule extrémité (protection
électrostatique) et établir le constat qu'il n'est pas possible d'apporter
(simplement) une protection électromagnétique.

Une chemin de câble type "câblofil" apporte une réduction de l'ordre de 30
dB pour des perturbations rayonnées de type fourdre. C'est loin d'être
négligeable.

Quant aux exemples fourni par M. Victor (chantier naval notamment), je doute
qu'ils représente l'archétype des installations industrielle(ou autre).
Salutations

JPP
--
"Dans les champs de l'observation, le hasard ne favorise que les esprits
préparés." Louis Pasteur

Ne m'écrivez plus chez wanadoo, je suis faché avec eux. Et enlevez le NO
du spam et .invalid pour me répondre (sauf les robots bien sûr qui peuvent
enlever le nospam complet ;-)
Victor
2003-10-09 19:21:05 UTC
Permalink
"Jean-Pierre Poitevin" <***@online.fr.invalid> a écrit dans
le message de news:***@online.fr.invalid...
../... [...]
Post by David CROCHET
Bonjour
Sans vouloir faire enfler la polémique, je me permets de signaler que les
précisions apportées par M. RAI concernant l'opportunité de
d'interconnecter
Post by David CROCHET
l'ensemble des masses (réseau de masses maillé) afin de se prémunir des
problèmes de CEM sont tout à fait exactes.
Re : Il n'y a pas de polémiques, seulement un point de vue
d'électrotechnicien
et un autre d'électronicien
et je n'ai jamais dit que c'était faux ....mais que c'est à manier avec
délicatesse
ET SOUS ORDRE de l'administrateur des courants forts

.../...
Post by David CROCHET
Quant aux exemples fourni par M. Victor (chantier naval notamment), je doute
qu'ils représente l'archétype des installations industrielle(ou autre).
Re: doutez ...;-)
Post by David CROCHET
Salutations
JPP
Victor
--
Philippe RAI
2003-10-10 18:40:36 UTC
Permalink
Post by David CROCHET
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Bon, je crois qu'on se disperse.
Je suis intervenu pour conseiller de raccorder systématiquement les
chemins de câble métalliques aux masses (terres) parce que c'est un
élément clef pour se prémunir contre les perturbations HF aussi bien
émises que reçues.
Lesquels chemins de câbles doivent être posés sans interruption entre
les appareils qu'ils raccordent.
"L"ancien", toujours opérationnel n'est pas choqué ;-) et vous remercie
pour ces précisions dont je prends note. Je tenais seulement à vous
faire remarquer - *dans le cadre du post initial* - que si vous
intervenez au titre de la CEM sur des installations en brandissant les
MALT systématiques pour solutionner les PB de CEM vous allez à
l'encontre de TRES gros problemes ou bien des risques d'explosion.
*Je ne rejette pas la CEM* mais je maintiens que la mise en oeuvre des
courants dits " forts" ( et règles de sécurité associées ) est PRIORITAIRE
sur toutes les autres dispositions [...]
Bonjour
Sans vouloir faire enfler la polémique, je me permets de signaler que les
précisions apportées par M. RAI concernant l'opportunité de d'interconnecter
l'ensemble des masses (réseau de masses maillé) afin de se prémunir des
problèmes de CEM sont tout à fait exactes.
Avec une restriction toutefois. Si les "signaux" (y compris s'il y a lieu
une alimentation 20 kV) sont différentiels,
le raccordement d'un blindage ou d'une enveloppe à chaque extrémité est
possible et souhaitable.
C'est à dire ? qu'entendez-vous par différentiels ?
Post by David CROCHET
Si les signaux ne sont pas différentiels, alors,
cela risque d'être nuisible. Si l'expérience montre que des perturbations
sont apportées par ce raccordement, alors il faut raccorder à une seule
extrémité (protection électrostatique) et établir le constat qu'il n'est
pas possible d'apporter (simplement) une protection électromagnétique.
Le raccordement aux deux extrémités sert à rejeter les perturbations de
mode commun, pas celles de mode différentiel.
Post by David CROCHET
JPP
Philippe RAI
Jean-Pierre Poitevin
2003-10-14 20:20:38 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Jean-Pierre Poitevin
Avec une restriction toutefois. Si les "signaux" (y compris s'il y a lieu
une alimentation 20 kV) sont différentiels,
le raccordement d'un blindage ou d'une enveloppe à chaque extrémité est
possible et souhaitable.
C'est à dire ? qu'entendez-vous par différentiels ?
Bonjour

L'information n'est représentée que par la différence de potentiel (ou le
courant dans) entre les conducteurs.
Post by Philippe RAI
Post by Jean-Pierre Poitevin
Si les signaux ne sont pas différentiels, alors,
cela risque d'être nuisible. Si l'expérience montre que des perturbations
sont apportées par ce raccordement, alors il faut raccorder à une seule
extrémité (protection électrostatique) et établir le constat qu'il n'est
pas possible d'apporter (simplement) une protection électromagnétique.
Le raccordement aux deux extrémités sert à rejeter les perturbations de
mode commun, pas celles de mode différentiel.
C'est bien ce que j'ai écrit.

Salutations

JPP
--
"Dans les champs de l'observation, le hasard ne favorise que les esprits
préparés." Louis Pasteur

Ne m'écrivez plus chez wanadoo, je suis faché avec eux. Et enlevez le NO
du spam et .invalid pour me répondre (sauf les robots bien sûr qui peuvent
enlever le nospam complet ;-)
teddy
2003-10-02 21:47:26 UTC
Permalink
Merci pour vos réponses variées ;-)

Ted
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Didier
2003-10-03 04:38:31 UTC
Permalink
Bonjour;

Variés parce que chacun donne son avis. Mais pour répondre exactement à ta
question, au sens règlementaire, ce n'est pas obligatoire dans le cas que tu
présentes.
( Attention, les câbles type CR1-2 ne sont pas à double isolation).

Didier
Post by teddy
Merci pour vos réponses variées ;-)
Ted
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Victor
2003-10-03 08:39:55 UTC
Permalink
Post by Didier
Bonjour;
Variés parce que chacun donne son avis. Mais pour répondre exactement à ta
question, au sens règlementaire, ce n'est pas obligatoire dans le cas que tu
présentes.
( Attention, les câbles type CR1-2 ne sont pas à double isolation).
Didier
- - - - - -

Bonsoir

très juste
( bien que le post initial ne spécifie pas le domaine d'application strict
de sa question )

La mise à la terre des chemins de cable ( CDC) et si cette disposition n'est
pas obligatoire
de fait en l'état de la nature des cables et du régime de neutre
doit etre ETUDIEE au cas par cas surtout en milieu industriel
ou de forts courants induits sont générés ( discontinuité du chemin
de cable ==> arc==> risques secondaires !!
et où donc la liaison équipotentielle systématique
n'est pas toujours la meilleure solution !!!

En tertiaire et bureaux, ( EDF régime TT - Vdéfautmax = 220V donc "classe 2
" pour >440V )
relier à la terre un CDC grille bardé de U1000 est totalement ridicule si
celui n'est pas situé
en enceinte ou volume conducteur
où le contact permanent avec les personnels technique *habilités* est
fréquent
( locaux BE2 et 3 aussi )
En effet, par ex dans le cas d'immeubles de bureaux cloisonnés ou se
cotoient plusieurs entreprises le fait de relier
les CDC entre eux permettra à une entreprise qui bidouillera dans "ses"
locaux de parasiter les autres ...:-)
Il est préférable de placer l'argent sur une liaison équipotentielle haute
complémentaire de toutes les structures
( poteaux ) du batiment pour complémenter la cage de faraday de fait et
diminuer Ra au niveau du TGBT
et de limiter la mise à la terre des CDC aux seuls éléments verticaux
normalement accessibles dans ces memes locaux


Relier un chemin de cable à la terre doit aussi etre étudié dans les régions
à fort niveau kéraunique
ou les "remontées" de courant de foudre sont à craindre.
A partir du moment ou on commence à relier un chemein de cable à la terre il
faut étudier les continuités
de TOUS les éléments conducteurs du batiment..y compris les plus petites vis
car le CDC en LES à la terre
est considéré comme faisant potentiellement pénétrer dans les locaux un
risque qui potentiellement ne devrait pas
puisqu'il est "contenu "diélectriquement dans l'enveloppe des cables
:-))))))

Donc d'accord à 100% avec vous sur les restrictions du " DOIT" initial
( mais ne pas trop se formaliser sur le sujet qui a toujours été la
chansonnette de rigueur
à chaque édition de nouvelle c15100 )

==> qu'on ne trouve pas encore hélas gratos ....


Victor
Philippe RAI
2003-10-03 19:45:00 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Didier
Bonjour;
Variés parce que chacun donne son avis. Mais pour répondre exactement à ta
question, au sens règlementaire, ce n'est pas obligatoire dans le cas que
tu
Post by Didier
présentes.
( Attention, les câbles type CR1-2 ne sont pas à double isolation).
Didier
- - - - - -
Bonsoir
très juste
( bien que le post initial ne spécifie pas le domaine d'application strict
de sa question )
La mise à la terre des chemins de cable ( CDC) et si cette disposition
n'est pas obligatoire de fait en l'état de la nature des cables et du
régime de neutre doit etre ETUDIEE au cas par cas surtout en milieu
industriel ou de forts courants induits sont générés ( discontinuité du
chemin de cable ==> arc==> risques secondaires !! et où donc la liaison
équipotentielle systématique n'est pas toujours la meilleure solution !!!
Justement, continuité des chemins de câbles et interconnexions à chaque
extrémité et à chaque fois que c'est possible avec les masses ainsi
qu'une bonne équipotentialité réalisée par un réseau maillé, c'est la
meilleure façon de se protéger.
Post by Victor
En tertiaire et bureaux, ( EDF régime TT - Vdéfautmax = 220V donc "classe 2
" pour >440V )
relier à la terre un CDC grille bardé de U1000 est totalement ridicule si
celui n'est pas situé
en enceinte ou volume conducteur
où le contact permanent avec les personnels technique *habilités* est
fréquent
( locaux BE2 et 3 aussi )
En effet, par ex dans le cas d'immeubles de bureaux cloisonnés ou se
cotoient plusieurs entreprises le fait de relier
les CDC entre eux permettra à une entreprise qui bidouillera dans "ses"
locaux de parasiter les autres ...:-)
Justement le raccordement des chemins de câbles et une bonne
équipotentialité par un réseau maillé de masses permet d'éviter ces
problèmes.
Post by Victor
Il est préférable de placer l'argent sur une liaison équipotentielle haute
complémentaire de toutes les structures ( poteaux ) du batiment pour
complémenter la cage de faraday de fait et diminuer Ra au niveau du TGBT
et de limiter la mise à la terre des CDC aux seuls éléments verticaux
normalement accessibles dans ces memes locaux
Non, les deux sont complémentaires.
Post by Victor
Relier un chemin de cable à la terre doit aussi etre étudié dans les
régions à fort niveau kéraunique ou les "remontées" de courant de foudre
sont à craindre. A partir du moment ou on commence à relier un chemein de
cable à la terre il faut étudier les continuités de TOUS les éléments
conducteurs du batiment..
Tout à fait, mais cela se fait très bien.
Post by Victor
y compris les plus petites vis
Faut tout de même pas pousser !
Post by Victor
car le CDC en LES à la terre est considéré comme faisant potentiellement
pénétrer dans les locaux un risque qui potentiellement ne devrait pas
puisqu'il est "contenu "diélectriquement dans l'enveloppe des cables
:-))))))
Je ne comprends pas bien cette phrase.

Mais il est évident que si le courant ne peut pas passer dans les
chemins de câbles, on retrouve une tension sur les câbles qu'il
supporte, ce qui implique en cas de perturbations des mauvais
fonctionnements, voire des destructions des équipements raccordés.
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-04 14:53:15 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Didier
Bonjour;
Variés parce que chacun donne son avis. Mais pour répondre exactement à ta
question, au sens règlementaire, ce n'est pas obligatoire dans le cas que
tu
Post by Didier
présentes.
( Attention, les câbles type CR1-2 ne sont pas à double isolation).
Didier
- - - - - -
Bonsoir
très juste
( bien que le post initial ne spécifie pas le domaine d'application strict
de sa question )
La mise à la terre des chemins de cable ( CDC) et si cette disposition
n'est pas obligatoire de fait en l'état de la nature des cables et du
régime de neutre doit etre ETUDIEE au cas par cas surtout en milieu
industriel ou de forts courants induits sont générés ( discontinuité du
chemin de cable ==> arc==> risques secondaires !! et où donc la liaison
équipotentielle systématique n'est pas toujours la meilleure solution !!!
Justement, continuité des chemins de câbles et interconnexions à chaque
extrémité et à chaque fois que c'est possible avec les masses ainsi
qu'une bonne équipotentialité réalisée par un réseau maillé, c'est la
meilleure façon de se protéger.
Re: non pas dans tous les cas..... mais on n'a pas du etre autorisés sur les
memes installations
Post by Philippe RAI
Post by Victor
En tertiaire et bureaux, ( EDF régime TT - Vdéfautmax = 220V donc "classe 2
" pour >440V )
relier à la terre un CDC grille bardé de U1000 est totalement ridicule si
celui n'est pas situé
en enceinte ou volume conducteur
où le contact permanent avec les personnels technique *habilités* est
fréquent
( locaux BE2 et 3 aussi )
En effet, par ex dans le cas d'immeubles de bureaux cloisonnés ou se
cotoient plusieurs entreprises le fait de relier
les CDC entre eux permettra à une entreprise qui bidouillera dans "ses"
locaux de parasiter les autres ...:-)
Justement le raccordement des chemins de câbles et une bonne
équipotentialité par un réseau maillé de masses permet d'éviter ces
problèmes.
Re : ben non ..vous ne comprenez rien .mais faut pas trop le dire ca fait
tourner le SAV
informatique :-)
comme par exemple griller une colonne montante TV ...mais chutt !!
je vous laisse avec vos certitudes
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Il est préférable de placer l'argent sur une liaison équipotentielle haute
complémentaire de toutes les structures ( poteaux ) du batiment pour
complémenter la cage de faraday de fait et diminuer Ra au niveau du TGBT
et de limiter la mise à la terre des CDC aux seuls éléments verticaux
normalement accessibles dans ces memes locaux
Non, les deux sont complémentaires.
Re : zavez déjà fait des mesures de résistance de masse de structure ( avce
un générateur sous forte intensité donc du milliohm ) dans des locaux
industriels de prémontage naval ou cohabitent divers types de générateurs de
poste de soudure ..moi si
et un réseau de lyre soudées en elctrochimique sur les charpentes est bien
plus efficace que tout PE 29mm² qui se tortille
sur un CDC
Prouvez moi le contraire et faites breveter alors ca devrait les intéresser

ou bien un chantier de centrale nucléaire ou les cablettes de PE sautant
d'un CDC à un autre en adoptant votre principe sont portés au rouge par les
retours de soudure ;-)))
zavez tendance à les oublier les générateurs de soudure associées au
enveloppes conductrices ( c15.100)
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Relier un chemin de cable à la terre doit aussi etre étudié dans les
régions à fort niveau kéraunique ou les "remontées" de courant de foudre
sont à craindre. A partir du moment ou on commence à relier un chemein de
cable à la terre il faut étudier les continuités de TOUS les éléments
conducteurs du batiment..
Tout à fait, mais cela se fait très bien.
Post by Victor
y compris les plus petites vis
Faut tout de même pas pousser !
Re : ce n'est pas de la mécanique , c'est de l'électricité tout élément
conducteur est suceptible de conduire la foudre
ou l'électricité
manquez de rigueur pour un électricien
Post by Philippe RAI
Post by Victor
car le CDC en LES à la terre est considéré comme faisant potentiellement
pénétrer dans les locaux un risque qui potentiellement ne devrait pas
puisqu'il est "contenu "diélectriquement dans l'enveloppe des cables
:-))))))
Re : > j'ai jamais vu un impact de foudre direct sur l'enveloppe extérieure
de cables
BT U1000 qui plus est enterrés ..mais on en apprend tous les jours
relisez les principes de la c13.200 meme si elle n'est plus à jour
Post by Philippe RAI
Mais il est évident que si le courant ne peut pas passer dans les
chemins de câbles, on retrouve une tension sur les câbles qu'il
supporte, ce qui implique en cas de perturbations des mauvais
fonctionnements, voire des destructions des équipements raccordés.
RE : :-)))))))))))))))))
les coefficients de pose ca ne vous dit rien :-)))
vous etes toujours en dessous de Iz dans une installation respectant la
c15.100
donc les courants induits seront mini et non dommageable s si on la
respecte
qui plus est si on adopte des sections dites "économiques " ( au sens
exploitation donc plus importantes que celles obtenues par la c15100)

je n'évoque pas les notions de tension de pas ...hein ? ! , ....... ,
reliez , reliez
"à la terre "
et CEMisez, au moins ca donne du boulot :-)))
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Victor
- -
Philippe RAI
2003-10-05 11:11:32 UTC
Permalink
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
La mise à la terre des chemins de cable ( CDC) et si cette disposition
n'est pas obligatoire de fait en l'état de la nature des cables et du
régime de neutre doit etre ETUDIEE au cas par cas surtout en milieu
industriel ou de forts courants induits sont générés ( discontinuité du
chemin de cable ==> arc==> risques secondaires !! et où donc la liaison
équipotentielle systématique n'est pas toujours la meilleure solution
!!!
Post by Philippe RAI
Justement, continuité des chemins de câbles et interconnexions à chaque
extrémité et à chaque fois que c'est possible avec les masses ainsi
qu'une bonne équipotentialité réalisée par un réseau maillé, c'est la
meilleure façon de se protéger.
Re: non pas dans tous les cas..... mais on n'a pas du etre autorisés sur les
memes installations
Dans tous les cas, c'est une certitude. Et surtout pas de terres ou de
masses différentes ou en étoile. Anciennes pratiques tout à fait
obsolètes.
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
En tertiaire et bureaux, ( EDF régime TT - Vdéfautmax = 220V donc
"classe 2
Post by Philippe RAI
Post by Victor
" pour >440V )
relier à la terre un CDC grille bardé de U1000 est totalement ridicule
si
Post by Philippe RAI
Post by Victor
celui n'est pas situé
en enceinte ou volume conducteur
où le contact permanent avec les personnels technique *habilités* est
fréquent
( locaux BE2 et 3 aussi )
En effet, par ex dans le cas d'immeubles de bureaux cloisonnés ou se
cotoient plusieurs entreprises le fait de relier
les CDC entre eux permettra à une entreprise qui bidouillera dans "ses"
locaux de parasiter les autres ...:-)
Justement le raccordement des chemins de câbles et une bonne
équipotentialité par un réseau maillé de masses permet d'éviter ces
problèmes.
Re : ben non ..vous ne comprenez rien .mais faut pas trop le dire ca fait
tourner le SAV informatique :-) comme par exemple griller une colonne
montante TV ...mais chutt !! je vous laisse avec vos certitudes
Expliquez comment on peut griller une colonne montante TV en raccordant
les chemins de câbles ! à moins que le montage ait été fait n'importe
comment.
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Il est préférable de placer l'argent sur une liaison équipotentielle
haute complémentaire de toutes les structures ( poteaux ) du batiment
pour complémenter la cage de faraday de fait et diminuer Ra au niveau
du TGBT et de limiter la mise à la terre des CDC aux seuls éléments
verticaux normalement accessibles dans ces memes locaux
Non, les deux sont complémentaires.
Re : zavez déjà fait des mesures de résistance de masse de structure ( avce
un générateur sous forte intensité donc du milliohm ) dans des locaux
industriels de prémontage naval ou cohabitent divers types de générateurs de
poste de soudure ..moi si
et un réseau de lyre soudées en elctrochimique sur les charpentes est bien
plus efficace que tout PE 29mm" qui se tortille
sur un CDC
Prouvez moi le contraire et faites breveter alors ca devrait les intéresser
Je crois que vous mélangez tout.
Je vous parle du fonctionnement normal d'une installation, et vous me
parlez de chantiers avec des soudeurs qui, c'est bien connu, peuvent
mettre un souc pas possible en raccordant n'importe comment des postes à
souder dans des installations électriques qui ne sont pas faites pour
cela, et souvent même pas terminées.

Quant aux ateliers fixes de soudure il est élémentaire de les équiper en
conséquence. Mais il s'agit là d'un cas particulier d'installation
électrique. Et en aucun cas les courants de soudure doivent passer dans
les chemins de câbles.
Post by Victor
ou bien un chantier de centrale nucléaire ou les cablettes de PE sautant
d'un CDC à un autre en adoptant votre principe sont portés au rouge par les
retours de soudure ;-)))
Bon sang ! ne pas raccorder les postes à soudure n'importe comment ! Les
cablettes ne sont pas là pour supporter les courants de soudures !

De plus je ne parlais pas des cablettes qui de toute façon se trouvent
dans pratiquement tous les chemins de câbles, mais du raccordement des
chemins de câbles eux mêmes et de leur capacité justement à écouler des
courants importants.
Post by Victor
zavez tendance à les oublier les générateurs de soudure associées au
enveloppes conductrices ( c15.100)
Idem, manque de formation des soudeurs. Ne pas se raccorder n'importe
comment à n'importe quelle partie métallique.
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Relier un chemin de cable à la terre doit aussi etre étudié dans les
régions à fort niveau kéraunique ou les "remontées" de courant de
foudre sont à craindre. A partir du moment ou on commence à relier un
chemein de cable à la terre il faut étudier les continuités de TOUS
les éléments conducteurs du batiment..
Tout à fait, mais cela se fait très bien.
Post by Victor
y compris les plus petites vis
Faut tout de même pas pousser !
Re : ce n'est pas de la mécanique , c'est de l'électricité tout élément
conducteur est suceptible de conduire la foudre
ou l'électricité
manquez de rigueur pour un électricien
Il n'y a strictement aucun intérêt à relier les petites vis !
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
car le CDC en LES à la terre est considéré comme faisant potentiellement
pénétrer dans les locaux un risque qui potentiellement ne devrait pas
puisqu'il est "contenu "diélectriquement dans l'enveloppe des cables
:-))))))
Re : > j'ai jamais vu un impact de foudre direct sur l'enveloppe
extérieure de cables BT U1000 qui plus est enterrés ..mais on en apprend
tous les jours relisez les principes de la c13.200 meme si elle n'est plus
à jour
La C13-200 n'est pas une norme spécialisée dans la foudre.
Ensuite il n'est pas nécessaire que la foudre tombe sur un câble pour le
pertuber. L'influence peut se faire à plusieurs centaines de mètres du
point d'impact.
Et je ne parle pas de câbles enterrés, mais de chemins de câbles à l'ai
libre.
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Mais il est évident que si le courant ne peut pas passer dans les
chemins de câbles, on retrouve une tension sur les câbles qu'il
supporte, ce qui implique en cas de perturbations des mauvais
fonctionnements, voire des destructions des équipements raccordés.
RE : :-)))))))))))))))))
les coefficients de pose ca ne vous dit rien :-)))
vous etes toujours en dessous de Iz dans une installation respectant la
c15.100 donc les courants induits seront mini et non dommageable s si on
la respecte qui plus est si on adopte des sections dites "économiques " (
au sens exploitation donc plus importantes que celles obtenues par la
c15100)
Cela n'a rien à voir avec le sujet. Je vous parle des courants et
tensions HF induits par diverses sources, dont la foudre qui est la plus
violente.

Mais bon, visiblement vous ne comprenez pas le problème. Faites une
formation CEM, vous verrez les choses différemment et éliminerez les
sources de nombreux problèmes de compatibilité électromagnétique.
Post by Victor
je n'évoque pas les notions de tension de pas ...hein ? ! , ....... ,
Ce n'est pas non plus le sujet.
Post by Victor
reliez , reliez "à la terre " et CEMisez, au moins ca donne du boulot
:-)))
Oui, c'est sûr que si le boulot était bien fait au début on n'aurait pas
besoin d'intervenir pour résoudre les problèmes de perturbations.
Post by Victor
Victor
Philippe RAI
Victor
2003-10-05 19:20:41 UTC
Permalink
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
La mise à la terre des chemins de cable ( CDC) et si cette disposition
n'est pas obligatoire de fait en l'état de la nature des cables et du
régime de neutre doit etre ETUDIEE au cas par cas surtout en milieu
industriel ou de forts courants induits sont générés ( discontinuité du
chemin de cable ==> arc==> risques secondaires !! et où donc la liaison
équipotentielle systématique n'est pas toujours la meilleure solution
!!!
Post by Philippe RAI
Justement, continuité des chemins de câbles et interconnexions à chaque
extrémité et à chaque fois que c'est possible avec les masses ainsi
qu'une bonne équipotentialité réalisée par un réseau maillé, c'est la
meilleure façon de se protéger.
Re: non pas dans tous les cas..... mais on n'a pas du etre autorisés sur les
memes installations
Dans tous les cas, c'est une certitude. Et surtout pas de terres ou de
masses différentes ou en étoile. Anciennes pratiques tout à fait
obsolètes.
Re : ben non ..ca dépend des matéiels et des modes d'alim des auxiliaires
excluez la CEM de la HT alors
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
En tertiaire et bureaux, ( EDF régime TT - Vdéfautmax = 220V donc
"classe 2
Post by Philippe RAI
Post by Victor
" pour >440V )
relier à la terre un CDC grille bardé de U1000 est totalement ridicule
si
Post by Philippe RAI
Post by Victor
celui n'est pas situé
en enceinte ou volume conducteur
où le contact permanent avec les personnels technique *habilités* est
fréquent
( locaux BE2 et 3 aussi )
En effet, par ex dans le cas d'immeubles de bureaux cloisonnés ou se
cotoient plusieurs entreprises le fait de relier
les CDC entre eux permettra à une entreprise qui bidouillera dans "ses"
locaux de parasiter les autres ...:-)
Justement le raccordement des chemins de câbles et une bonne
équipotentialité par un réseau maillé de masses permet d'éviter ces
problèmes.
Re : ben non ..vous ne comprenez rien .mais faut pas trop le dire ca fait
tourner le SAV informatique :-) comme par exemple griller une colonne
montante TV ...mais chutt !! je vous laisse avec vos certitudes
Expliquez comment on peut griller une colonne montante TV en raccordant
les chemins de câbles ! à moins que le montage ait été fait n'importe
comment.
Re : ben tiens ...et un manuel de sabotage des réseaux par la meme occasion
je trouve qu'il ya déjà pas mal de personnes qui ne devraient pas se trouver
à certains postes de commande ...:-((
si vous demandez à votre toubib comment on peut éliminer quelqu'un vous
espérez
qu'il va vous répondre
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Il est préférable de placer l'argent sur une liaison
équipotentielle
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
haute complémentaire de toutes les structures ( poteaux ) du batiment
pour complémenter la cage de faraday de fait et diminuer Ra au niveau
du TGBT et de limiter la mise à la terre des CDC aux seuls éléments
verticaux normalement accessibles dans ces memes locaux
Non, les deux sont complémentaires.
Re : zavez déjà fait des mesures de résistance de masse de structure ( avce
un générateur sous forte intensité donc du milliohm ) dans des locaux
industriels de prémontage naval ou cohabitent divers types de générateurs de
poste de soudure ..moi si
et un réseau de lyre soudées en elctrochimique sur les charpentes est bien
plus efficace que tout PE 29mm" qui se tortille
sur un CDC
Prouvez moi le contraire et faites breveter alors ca devrait les intéresser
Je crois que vous mélangez tout.
Je vous parle du fonctionnement normal d'une installation, et vous me
parlez de chantiers avec des soudeurs qui, c'est bien connu, peuvent
mettre un souc pas possible en raccordant n'importe comment des postes à
souder dans des installations électriques qui ne sont pas faites pour
cela, et souvent même pas terminées.
Re : ceux qui construisent des bateaux travaillent normalement dans des
locaux
normaux avec des installations normales
mais cela se nomme "chantier naval" ...je n'y peux rien
Post by Philippe RAI
Quant aux ateliers fixes de soudure il est élémentaire de les équiper en
conséquence. Mais il s'agit là d'un cas particulier d'installation
électrique. Et en aucun cas les courants de soudure doivent passer dans
les chemins de câbles.
Re : faudrait savoir ...vous préconisez le maillage 100% super tricotage
et vous dites que le scourants de soudure ne doivent pas passer dans les CDC
:-))))
utopiste ..et très loin de la réalité de terrain votre vision
et je n'aborde pas le problème des locaux à danger d'explosion
Post by Philippe RAI
Post by Victor
ou bien un chantier de centrale nucléaire ou les cablettes de PE sautant
d'un CDC à un autre en adoptant votre principe sont portés au rouge par les
retours de soudure ;-)))
Bon sang ! ne pas raccorder les postes à soudure n'importe comment ! Les
cablettes ne sont pas là pour supporter les courants de soudures !
Re : voir ci dessus
je manque peut-tre de formation CEM, c'est sur mais alors vous ..il vous
faudrait
des années d'électrotechnique courant forts dans un service entretien sur
plusieur km²
Post by Philippe RAI
De plus je ne parlais pas des cablettes qui de toute façon se trouvent
dans pratiquement tous les chemins de câbles, mais du raccordement des
chemins de câbles eux mêmes et de leur capacité justement à écouler des
courants importants.
Post by Victor
zavez tendance à les oublier les générateurs de soudure associées au
enveloppes conductrices ( c15.100)
Idem, manque de formation des soudeurs. Ne pas se raccorder n'importe
comment à n'importe quelle partie métallique.
Re : devriez relire les définitions de la c15-100 ( meme l'avant dernière ,
c'est sufisant )
..et aller visiter un chantier naval

les MALT sont soit :
de fait ( MALTF )
soit intentionnelles ( MALTI )
à l'étude d'un batiment qui est censée etre parfaite on ne peut qu'estimer
les MALTF
Lors de la construction ou de la réception on peut les mesurer mais ce n'est
pas obligatoire
Les MALTI découlent de la mise en oeuvre de l'énergie électrique
L'association des MALTI et MALTF ne peut se faire que sous "autorité " du
réseau qui gère les MALTI

En réalisant des MALTI sur des MALTF ( ou de forte impédance ) vous pouvez
créer de grands condensateurs plans
relativement genants dans les halls ou vous avez des rails de soudure
..noyés dans le béton
..( ex je ne suis pas spécialiste en soudure à l'arc mais par ex la
stabilité des arcs sur les continus à souder( petit chariot )
soudant deux toles posées à plat pose problème
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Relier un chemin de cable à la terre doit aussi etre étudié dans les
régions à fort niveau kéraunique ou les "remontées" de courant de
foudre sont à craindre. A partir du moment ou on commence à relier un
chemein de cable à la terre il faut étudier les continuités de TOUS
les éléments conducteurs du batiment..
Tout à fait, mais cela se fait très bien.
Post by Victor
y compris les plus petites vis
Faut tout de même pas pousser !
Re : ce n'est pas de la mécanique , c'est de l'électricité tout élément
conducteur est suceptible de conduire la foudre
ou l'électricité
manquez de rigueur pour un électricien
Il n'y a strictement aucun intérêt à relier les petites vis !
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Post by Victor
car le CDC en LES à la terre est considéré comme faisant potentiellement
pénétrer dans les locaux un risque qui potentiellement ne devrait pas
puisqu'il est "contenu "diélectriquement dans l'enveloppe des cables
:-))))))
Re : > j'ai jamais vu un impact de foudre direct sur l'enveloppe
extérieure de cables BT U1000 qui plus est enterrés ..mais on en apprend
tous les jours relisez les principes de la c13.200 meme si elle n'est plus
à jour
La C13-200 n'est pas une norme spécialisée dans la foudre.
Ensuite il n'est pas nécessaire que la foudre tombe sur un câble pour le
pertuber. L'influence peut se faire à plusieurs centaines de mètres du
point d'impact.
Et je ne parle pas de câbles enterrés, mais de chemins de câbles à l'ai
libre.
RE : répondez pas à coté ...... zavez des adresses pour visualiser des
impacts de foudre
*direct* sur des cables BT ( l'effet de pointe isolée à l'horizontale quoi
.. ;-)
j'ai pas dans ma collection de photos
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Post by Philippe RAI
Mais il est évident que si le courant ne peut pas passer dans les
chemins de câbles, on retrouve une tension sur les câbles qu'il
supporte, ce qui implique en cas de perturbations des mauvais
fonctionnements, voire des destructions des équipements raccordés.
RE : :-)))))))))))))))))
les coefficients de pose ca ne vous dit rien :-)))
vous etes toujours en dessous de Iz dans une installation respectant la
c15.100 donc les courants induits seront mini et non dommageable s si on
la respecte qui plus est si on adopte des sections dites "économiques " (
au sens exploitation donc plus importantes que celles obtenues par la
c15100)
Cela n'a rien à voir avec le sujet. Je vous parle des courants et
tensions HF induits par diverses sources, dont la foudre qui est la plus
violente.
Re : ben si , ca a voir avec le sujet
petit hommage à M Claude Raymond et son équipe et d'autres ingénieurs UTE
dont je tairais le nom ;-)
Post by Philippe RAI
Mais bon, visiblement vous ne comprenez pas le problème. Faites une
formation CEM, vous verrez les choses différemment et éliminerez les
sources de nombreux problèmes de compatibilité électromagnétique.
Re : mais je comprends très bien que je n'ai pas ( et je n'en ai pas les
capacités ) à
refaire le travail normatif !
Post by Philippe RAI
Post by Victor
je n'évoque pas les notions de tension de pas ...hein ? ! , ....... ,
Ce n'est pas non plus le sujet.
Re : ben si .......:-(((
tant que les électriciens ne se déplaceront pas en volant .

l'électrostatique je vous l'emballe aussi avec la CEM ou vous m'en faites
cadeau ?
Post by Philippe RAI
Post by Victor
reliez , reliez "à la terre " et CEMisez, au moins ca donne du boulot
:-)))
Oui, c'est sûr que si le boulot était bien fait au début on n'aurait pas
besoin d'intervenir pour résoudre les problèmes de perturbations.
Re : il est évident que si on positionne une rolls dans une cour de ferme il
est fort
probable qu'elle sera crottée mais ce n'est pas pour cela que le fermier est
un cochon
et que la cour est sale et les chiures n'empecheront pas son fonctionnement
Post by Philippe RAI
Post by Victor
Victor
Didier
2003-10-08 19:42:38 UTC
Permalink
Bonjour,

J'avais pas vu la question.
La double isolation reconnue d'un câble vient de la capacité de ses deux
isolants à résister à la tension de claquage (selon la tension d'utilisation
prévue du câble).
Il y a une norme qui fix e tout ça mais j'ai oublié son nom.
Les R02V, R12N, H07RNF sont à double isolation.
Sur le CR1, la gaine orange, insensible à la flamme, résiste moyennement à
la tension de claquage.

Didier
Post by Didier
( Attention, les câbles type CR1-2 ne sont pas à double isolation).
** Personne n'a répondu à ma sous question :)
C'est quoi un câble à *double isolation*... enfin comment
caréctériste-t-on
/réglementairement/ un tel câble, du genre U1000RO2V, U1000SC12N, HO7RNF
etc
Rui Oscar G. Azevedo
2003-10-04 10:36:09 UTC
Permalink
Oui, Tous corps métalique et/ou conducteur doit inperativement etre relier a
laterre.
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Didier
2003-10-04 13:46:19 UTC
Permalink
Dans la salle de bain, oui...
Mais ailleurs, non

Didier
Post by Rui Oscar G. Azevedo
Oui, Tous corps métalique et/ou conducteur doit inperativement etre relier a
laterre.
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Victor
2003-10-04 15:04:07 UTC
Permalink
Post by Rui Oscar G. Azevedo
Oui, Tous corps métalique et/ou conducteur doit inperativement etre relier a
laterre.
Re : tonto, je me permets de contredire car des personnes non initiées
risquent de passer l'arme à gauche
si elles appliquent vos déclarations à la lettre
:-((




Victor
m***@wanadoo.fr
2003-10-11 16:28:02 UTC
Permalink
oui le câble peut être blesse
Post by teddy
Si des câbles ou des gaines ICO (donc à double isolation en principe)
passent dans des chemins de câbles, est-il obligatoire de les mettre à la
terre ?
Merci pour votre avis.
Ted
Continuer la lecture sur narkive:
Loading...