Discussion:
Frein moteur à balais
(trop ancien pour répondre)
capfree
2014-08-28 07:30:49 UTC
Permalink
Bonjour

Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor, est-ce qu'il
est possible par un procédé non mécanique de raccourcir la durée d'arrêt.
Ordre d'idée de 15 sec. à 3 sec.

Électro-mécaniquement c'est relativement simple mais la disposition
n'est pas très propice.

Merci de votre avis
--
capfree -
Olivier B.
2014-08-28 07:38:07 UTC
Permalink
On Thu, 28 Aug 2014 09:30:49 +0200, capfree
Post by capfree
Bonjour
Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor, est-ce qu'il
est possible par un procédé non mécanique de raccourcir la durée d'arrêt.
Ordre d'idée de 15 sec. à 3 sec.
Électro-mécaniquement c'est relativement simple mais la disposition
n'est pas très propice.
Merci de votre avis
il semble s'agir d'un moteur universel, tu peux tenter de le mettre en
CC pour tester.
--
pas de turlututu. apres l'@robase
Gzavsnap
2014-08-28 12:23:03 UTC
Permalink
Post by Olivier B.
On Thu, 28 Aug 2014 09:30:49 +0200, capfree
Post by capfree
Bonjour
Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor, est-ce qu'il
est possible par un procédé non mécanique de raccourcir la durée d'arrêt.
Ordre d'idée de 15 sec. à 3 sec.
Électro-mécaniquement c'est relativement simple mais la disposition
n'est pas très propice.
Merci de votre avis
il semble s'agir d'un moteur universel, tu peux tenter de le mettre en
CC pour tester.
Salut,
Selon mes souvenir, le freinage par injection de courant continu est
utilisable pour les moteurs asynchrone non universel.
Car les moteurs "universels", sont à courant alternatif /ET/ à courant
continu... d'où le nom.
Donc, pour le moteur, il faut un stator à bobinage pour alimenter le
stator en courant continu avec une tension inverse pour accrocher le rotor!
Le but est de tomber avec une inversion de flux par rapport à celle des
ballais.
C'est un peu le principe du freinage avec les moteurs pas à pas, et ce
appliquer une tension apte à accrocher le champ du stator (noyau/stator)
en fessant "vibrer" le moteur (1 avant+1 arrière) pour que le moteur
garde un couple de blocage à l'arrêt.
Olivier B.
2014-08-28 13:29:44 UTC
Permalink
On Thu, 28 Aug 2014 14:23:03 +0200, Gzavsnap
Post by Gzavsnap
Post by Olivier B.
On Thu, 28 Aug 2014 09:30:49 +0200, capfree
Post by capfree
Bonjour
Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor, est-ce qu'il
est possible par un procédé non mécanique de raccourcir la durée d'arrêt.
Ordre d'idée de 15 sec. à 3 sec.
Électro-mécaniquement c'est relativement simple mais la disposition
n'est pas très propice.
Merci de votre avis
il semble s'agir d'un moteur universel, tu peux tenter de le mettre en
CC pour tester.
Salut,
Selon mes souvenir, le freinage par injection de courant continu est
utilisable pour les moteurs asynchrone non universel.
j'ai pas parlé d'injection mais de mise en CC, il est possible qu'avec
la remanence cela procure un courant donc un freinage.
Post by Gzavsnap
Car les moteurs "universels", sont à courant alternatif /ET/ à courant
continu... d'où le nom.
oui, bien sur
Post by Gzavsnap
Donc, pour le moteur, il faut un stator à bobinage pour alimenter le
stator en courant continu
ou à aimant, ça le fait aussi
Post by Gzavsnap
avec une tension inverse pour accrocher le rotor!
une simple mise en CC ou sur une charge suffira pour consomer
l'energie produite sur l'autre pour freiner, perso je ne ferais ça que
si la mise en CC n'est pas probante, car cela oblige à intervenur dans
le cablage du moteur afin de dissocier les bobinages.
Post by Gzavsnap
Le but est de tomber avec une inversion de flux par rapport à celle des
ballais.
C'est un peu le principe du freinage avec les moteurs pas à pas, et ce
appliquer une tension apte à accrocher le champ du stator (noyau/stator)
en fessant "vibrer" le moteur (1 avant+1 arrière) pour que le moteur
garde un couple de blocage à l'arrêt.
connait pas cette technique, tu as des références ?
--
pas de turlututu. apres l'@robase
Gzavsnap
2014-08-28 18:50:57 UTC
Permalink
Post by Olivier B.
On Thu, 28 Aug 2014 14:23:03 +0200, Gzavsnap
Post by Gzavsnap
Post by Olivier B.
On Thu, 28 Aug 2014 09:30:49 +0200, capfree
Post by capfree
Bonjour
Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor, est-ce qu'il
est possible par un procédé non mécanique de raccourcir la durée d'arrêt.
Ordre d'idée de 15 sec. à 3 sec.
Électro-mécaniquement c'est relativement simple mais la disposition
n'est pas très propice.
Merci de votre avis
il semble s'agir d'un moteur universel, tu peux tenter de le mettre en
CC pour tester.
Salut,
Selon mes souvenir, le freinage par injection de courant continu est
utilisable pour les moteurs asynchrone non universel.
j'ai pas parlé d'injection mais de mise en CC, il est possible qu'avec
la remanence cela procure un courant donc un freinage.
Post by Gzavsnap
Car les moteurs "universels", sont à courant alternatif /ET/ à courant
continu... d'où le nom.
oui, bien sur
Post by Gzavsnap
Donc, pour le moteur, il faut un stator à bobinage pour alimenter le
stator en courant continu
ou à aimant, ça le fait aussi
Post by Gzavsnap
avec une tension inverse pour accrocher le rotor!
une simple mise en CC ou sur une charge suffira pour consomer
l'energie produite sur l'autre pour freiner, perso je ne ferais ça que
si la mise en CC n'est pas probante, car cela oblige à intervenur dans
le cablage du moteur afin de dissocier les bobinages.
Post by Gzavsnap
Le but est de tomber avec une inversion de flux par rapport à celle des
ballais.
C'est un peu le principe du freinage avec les moteurs pas à pas, et ce
appliquer une tension apte à accrocher le champ du stator (noyau/stator)
en fessant "vibrer" le moteur (1 avant+1 arrière) pour que le moteur
garde un couple de blocage à l'arrêt.
connait pas cette technique, tu as des références ?
Ha! Court Circuit et non Courant Continu...
Oui, si stator bobiné... on peut même ajouter des résistances sur le
rotor pour limiter la vitesse en cours de freinage.
J'ai même vu des stators avec résistances étoiles fonctionnement normal
et avec CC (court circuit) en freinage.
Par contre, ça doit faire des étincelles au collecteur...
Gzavsnap
2014-08-28 19:04:13 UTC
Permalink
Post by capfree
Pour un moteur standard, à balais 220V secteur 400 W, sur une petite
machine où le plus gros de l'inertie provient de son rotor,
Impossible!
Il y a toujours un couple résistant ou entrainant.(ventil/charge)
Un frein mécanique freine les deux même à l'arrêt hors tension, pas un
frein moteur.
Dans ce cas, il faut un gradateur/variateur de vitesse adapté avec
freinage moteur intégré.
J'ai aussi vu de l'hypersynchrone sur les moteurs à cage.
Je ne sais pas ce que cela fait sur un moteur universelle...
Ça doit faire un freinage, mais là il faut de l'électronique de
puissance devant.

Continuer la lecture sur narkive:
Loading...